lando norris McLaren

Norris a impressionné McLaren en 2018 lors de ses séances d’essais libres

Pour signer Lando Norris, McLaren n’a pris en compte que les résultats obtenus par le Britannique en essais libres l’an dernier, plutôt que ses résultats en F2.

Considéré comme un futur champion de Formule 1, Lando Norris n’a pas complétement convaincu lors de sa saison en Formule 2 en 2018 durant laquelle il a terminé second. Malgré cela, McLaren lui a fait confiance en décidant de le titulariser pour 2019 aux côtés de Carlos Sainz.

Mais avant d’officialiser son arrivée au sein de l’équipe McLaren, Norris a pu participer à huit séances d’essais libres au cours de la saison 2018, afin de permettre au jeune britannique de se familiariser avec sa future nouvelle équipe, les procédures propres à la F1 et mémoriser certains circuits du calendrier de la Formule 1.

Zak Brown, le patron de l’équipe basée à Woking en Angleterre, admet que McLaren s’est basée sur les résultats de ces essais et non sur les résultats obtenus par Norris en Formule 2 pour prendre sa décision.

« Nous avons vu ce qu’il était capable de faire dans notre monoplace de Formule 1. » déclare Zak Brown, le PDG de McLaren.

« C’est le plus important pour nous, lors de ses essais [en 2018 pendant les essais libres], il a été plus rapide que Stoffel [Vandoorne] et presque aussi rapide que Fernando Alonso. »

« Ses retours techniques étaient bons également, et nous nous sommes davantage appuyés sur cela, plutôt que sur ses résultats en Formule 2. »

Lando Norris a marqué ses premiers points en Formule 1 le week-end dernier à Bahreïn en franchissant la ligne d’arrivé à la sixième position.

Jusque là, le Britannique n’a commis aucune erreur depuis ses débuts en Australie, mais Brown pense qu’il serait logique que son jeune pilote fasse une erreur tôt ou tard pour sa première saison en F1.

« Il finira par faire une erreur. S’il fait quelque chose de stupide en Chine [prochaine course], ce ne sera pas très grave. En revanche, s’il avait endommagé la voiture dés la première séance d’essais libres en Australie, cela aurait été différent. »

« De manière générale, je dirais que Lando et Carlos font du très bon travail. Si vous regardez les autres équipes, certains des pilotes sont un peu plus brouillons que les nôtres. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

romain grosjean haas

Grosjean : « Si tout le monde m’aimait ce ne serait pas drôle »

sebastian Vettel Ferrari

Vettel sous le feu des critiques