F1 - Ocon veut rendre les barrières plus sûres pour les pilotes de F1 au virage 14 de Miami
in

Ocon veut rendre les barrières plus sûres pour les pilotes de F1 au virage 14 de Miami

Le Français Esteban Ocon va discuter avec la FIA pour essayer de trouver une solution pour rendre le mur de protection au virage 14 plus sûr sur le circuit de Miami après le gros crash dont il a été victime ce samedi en EL3.

Lors de la dernière séance d’essais libres du Grand Prix de Miami, Esteban Ocon – qui était sur un tour rapide – a perdu le contrôle de sa A522 au virage 14 et a percuté la barrière extérieure. Les dommages subis par sa voiture ont fissuré le châssis et c’est un autre qui devra, dès lors, être utilisé pour les 57 tours du Grand Prix de dimanche. Le choc a été très violent puisque les capteurs sur sa monoplace ont enregistré un impact de 51G, ce qui l’a obligé à passer par le centre médical du circuit pour des contrôles obligatoires avant de pouvoir rejoindre le garage Alpine.

Ce vendredi en EL2, c’est le pilote Ferrari Carlos Sainz qui a été victime d’un crash exactement au même endroit, et selon les dernières informations, l’Espagnol a subi une entorse au cou et une contusion à la hanche après avoir tapé lui aussi le mur de béton au virage 14. Après cet accident, l’équipe Ferrari a demandé au directeur de course de la FIA, Niels Wittich, s’il était possible de placer à cet endroit des barrières de Tecpro de façon à absorber le choc, mais ce dernier a indiqué que selon les calculs de la FIA, la vitesse dans ce passage et l’angle d’impact ne justifiaient pas la mise en place d’un Tecpro. Les éléments en plastique occuperaient également au moins un mètre d’espace et cela rendrait alors la piste trop étroite.

Cependant, Esteban Ocon a indiqué pour sa part qu’il allait examiner avec la FIA ce qui pouvait être fait pour rendre les barrières actuelles plus sûres : « Ce fut un gros choc, j’ai été un peu secoué mais heureusement je vais bien. » a déclaré Esteban Ocon.

« Nous allons devoir examiner ce qui peut être fait, notamment pour rendre les barrières plus sûres, car Carlos [Sainz] a également été très secoué lors d’un accident presque identique hier [vendredi]. Comme toujours, la sécurité doit être la priorité. L’impact a été si dur par rapport à ce qu’il aurait dû être. Nous en avons discuté avec Carlos hier, avec les directeurs de course, pour dire que nous devrions probablement mettre une barrière Tecpro là-bas et cela n’a pas été écouté. Ce n’est pas acceptable, et la FIA devrait pousser plus fort pour notre sécurité. »

Le pilote Ferrari Carlos Sainz pour sa part a expliqué qu’il avait lui aussi demandé à la FIA d’agir après son crash mais que rien n’a été fait : « Je suis désolé d’être critique, mais j’ai dit à la FIA hier que mon accident en deuxième vitesse ne devrait pas être si violent, mais aujourd’hui, j’avais un peu mal au cou. Je leur ai dit « mettons un Tecpro là-bas » parce que c’est un mur de béton très dur. Esteban [ocon] est allé se crasher aussi et je suis presque sûr qu’il l’a ressenti aussi. » a déclaré l’espagnol à Sky Sports.

Pour l’instant, l’instance dirigeante n’a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet, mais des modifications devraient être apportées d’ici ce dimanche avant le départ de la course.

F1 - Alpine F1 a connu un samedi très difficile à Miami

Alpine F1 a connu un samedi très difficile à Miami

F1 - A quelle heure est programmé le départ du GP F1 de Miami ce dimanche ?

A quelle heure est programmé le départ du GP F1 de Miami ce dimanche ?