Pierre Gasly a un « goût d’inachevé » à Monaco depuis douze mois

Pierre Gasy Alpine
Pierre Gasly dans le garage Alpine

Le Français Pierre Gasly arrive ce week-end en Principauté de Monaco avec un sentiment d’inachevé après avoir raté un podium l’an dernier lors de l’édition 2023 du Grand Prix de Monaco suite à une erreur stratégique de la part de son équipe.


Contexte : Septième sur la grille de départ du Grand Prix de Monaco 2023, Pierre Gasly a réussi à conserver sa position au premier virage et a entamé ensuite une lente remontée vers l’avant du peloton pour se retrouver au 46e tour en troisième position, le Normand ayant profité de l’arrêt au stand de certains pilotes.

Tout semblait aller pour le mieux donc pour le pilote Alpine jusqu’à ce que son équipe l’appelle au stand au 48e tour pour chausser sur sa monoplace des pneumatiques Mediums trois tours avant que la pluie ne s’invite en Principauté et n’oblige Pierre Gasly à rentrer de nouveau au stand au 55e tour pour chausser cette fois-ci des pneus Intermédiaires, ce qui l’a fait dégringoler jusqu’à la septième place au classement.

Après l’arrivée, le Français avait bien du mal à cacher sa frustration : « On sait que la pluie arrive et malheureusement on boxe pour faire deux tours avec les Softs [7 tours en réalité]. Donc, forcément pour l’instant je ne comprends pas vraiment la décision parce que c’était juste le scénario idéal pour nous et c’est ce qu’on attendait. » avait déclaré Gasly en 2023 au micro de Canal+ juste après l’arrivée du GP de Monaco.

« Malheureusement, on fait un stop qui ne sert à rien, alors qu’à ce moment là on a l’occasion de faire P3 et P4. C’est dommage ! Après, ça reste une excellente course pour toute l’équipe et je n’ai pas envie de partager de la frustration après une bonne course et un podium [pour Ocon, P3] pour l’équipe et une septième place. »


En arrivant à Monaco cette année donc, Pierre Gasly admet qu’il est resté une année sur un sentiment d’inachevé et espère bien pouvoir décrocher un bon résultat ce week-end au volant de son Alpine, bien que le Normand est conscient qu’il faudra « un peu de magie » pour être dans le rythme avec une A524 en manque de performance depuis le début de la saison.

« C’est probablement l’épreuve du calendrier la plus proche de la France, donc même si ce n’est pas une manche à domicile, c’est spécial pour l’équipe et nous pilotes avec autant de soutien français à Monaco. » confie Gasly à la veille de la huitième manche de la saison.

« C’est la course que j’attends le plus de la saison. Il y a beaucoup de risques, mais la récompense n’en est que plus belle, comme l’écurie l’a vécu l’an dernier [avec le podium d’Esteban Ocon]. J’ai un goût d’inachevé depuis douze mois, donc je suis prêt à reprendre le volant. »

« Nous allons travailler dur pour être dans le rythme au plus vite et gagner en confiance avec la voiture pendant les essais. À partir de là, il nous faudra un peu de magie samedi et nous verrons où nous en serons à ce moment-là. »

Avant le Grand Prix de Monaco, Pierre Gasly n’a toujours pas ouvert son compteur de points cette saison après sept courses disputées.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.