f1-pirelli-miami-2022
in

Pirelli a du mal à prédire les stratégies pour le GP F1 de Miami

Pirelli – le manufacturier unique de la Formule 1 – a bien du mal à affiner ses prévisions en termes de stratégie pour le Grand Prix de Miami qui se dispute ce dimanche, notamment parce qu’il n’y a pas assez de données des courses précédentes (c’est la première fois que la F1 vient à Miami) et que chaque séance d’essais a été interrompue par de nombreux drapeaux rouge depuis le début du week-end.

Pour ne rien arranger, les températures sont extrêmement chaudes depuis le début du week-end à Miami avec un taux d’humidité élevé sur une surface de piste encore en constante évolution. Concernant les stratégies donc, Pirelli estime – selon les données à sa disposition – qu’une course à deux arrêts semble être l’option la plus rapide, les trois composés jouant potentiellement un rôle important.

Autre point important à prendre en considération, avec plusieurs pilotes ayant déjà visité le mur, peu de dégagement et très peu d’adhérence hors trajectoire, il semble également probable que nous verrons une voiture de sécurité à un moment donné ce dimanche en course, ce qui chamboulerait évidemment tous les plans des équipes en termes de stratégie.

En termes d’option – et alors que les pilotes n’ont plus l’obligation de prendre le départ de la course avec les pneus utilisés en Q2 – Pirelli estime que le choix le plus judicieux pour le départ est de démarrer en Mediums, puis de passer sur le Dur, ce qui laisse la possibilité ouverte pour un dernier relais sur le Médium à nouveau, ou même le pneu Tendre si le dernier arrêt est assez proche de la fin de la course.

« Ce fut une séance de qualifications très disputée [samedi] au cours de laquelle nous avons vu le concept de récupération d’adhérence que nous avons intégré aux pneus prendre le devant de la scène : à savoir, la capacité des pneus à effectuer un certain nombre de tours poussés avant une période de refroidissement, puis pouvoir à nouveau pousser avec toute l’adhérence retrouvée et sans perte de performance. » nous explique Mario Isola, directeur de Pirelli.

« Cela était particulièrement évident dans la stratégie de qualification de Ferrari, où Leclerc a effectué trois tours en Q1 avec le même jeu de pneus tandis que Sainz en a chaussé quatre. Ils ont ensuite effectué trois runs chacun en Q2 et deux runs en Q3 : dans certaines des températures de piste les plus chaudes que nous ayons vues toute l’année. »

« La stratégie n’est donc pas simple, mais il semble que deux arrêts sera la voie la plus rapide à suivre, les trois composés jouant potentiellement un rôle important. »

Les pneus disponibles en course

Image

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Mekies inquiet par la vitesse de pointe des Red Bull avant le GP F1 de Miami

Mekies inquiet par la vitesse de pointe des Red Bull avant le GP F1 de Miami

F1 - Les pilotes de F1 ont demandé un nettoyage de la piste à Miami

Les pilotes de F1 ont demandé un nettoyage de la piste à Miami