pirelli tests privés buemi silverstone

Pirelli enquête toujours sur le crash de Sebastien Buemi à Silverstone

Pirelli recherche toujours les raisons qui ont provoqué le crash de la Red Bull pilotée par Sebastien Buemi à Silverstone la semaine dernière lors des tests pneumatiques.

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, Pirelli a effectué à Silverstone deux journées de tests pour le développement des pneumatiques qui seront introduits en F1 en 2020.

Le manufacturier italien a bénéficié de l’aide de Red Bull et de Williams pour ces essais, mais les tests ont dû être stoppés plus tôt que prévu lors de la seconde journée en raison d’un violent crash de la Red Bull pilotée par Sebastien Buemi.

Le pilote suisse va bien, et après un passage par le centre médical du circuit de Silverstone pour des contrôles obligatoires, il a pu rentrer chez lui.

Les premières investigations indiquaient qu’une défaillance sur le pneu arrière gauche de la Red Bull était à l’origine de ce crash, mais Pirelli nous a indiqué ce vendredi à Hockenheim que l’enquête était toujours en cours pour déterminer avec certitude ce qu’il s’est passé.

Il est bon de préciser que les trains de pneus montés sur la Red Bull de Buemi à ce moment là étaient des gommes prototypes et qui avaient déjà été testées en Autriche sur le Red Bull Ring quelques jours plus tôt avec l’équipe Alfa Romeo.

A l’heure qu’il est donc, aucune preuve que le pneu prototype de Pirelli soit à l’origine de cet accident, et il faudra donc attendre la fin de l’enquête pour y voir plus clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Un vendredi difficile pour Mercedes en raison de la chaleur

Romain Grosjean définitivement plus à l’aise avec le package de Melbourne