in

Pirelli ne s’attend pas à une forte dégradation des pneus à Interlagos

Le Grand Prix du Brésil sera la dernière occasion de la saison pour Pirelli de sortir ses pneus Mediums (blancs), ainsi que les gommes Tendres (jaunes).

Le manufacturier unique de la Formule 1 a mis à disposition des équipes les gommes Mediums, Tendres et Super-Tendres ce week-end pour l’avant dernière course de l’année, ces composés étant un cran plus tendres que ceux choisis l’an dernier à Interlagos.

En termes de stratégie, Pirelli s’attend à voir un seul arrêt au stand durant la course, tout comme l’an dernier, même si une stratégie à deux arrêts a déjà été tentée l’an dernier.

« Nous ne nous attendons pas à de grandes différences sur cette piste par rapport aux autres années. » explique Mario Isola, le directeur de la compétition chez Pirelli.

« Le seul changement concerne notre sélection de pneumatiques, un cran plus tendre que l’an passé. Les actuels Mediums et Tendres sont similaires aux Tendres et Super-Tendres qui se sont imposés en 2017. »

« Le Super-Tendre de cette saison est plus ou moins identique à l’Ultra-Tendre de 2017, qui lui, n’a jamais été apporté sur la piste brésilienne. Ce dernier débute donc sur ce circuit. »

« La gestion du trafic et les passages hors trajectoire sont deux facteurs importants à Interlagos, et les lourdes charges appliquées sur les pneumatiques dans les courbes rapides, ainsi que les températures élevées, nécessiteront une surveillance importante, même si la dégradation ne devrait pas être excessive en condition normale. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Antonio Giovinazzi au volant de la Sauber ce vendredi à Interlagos

Les horaires de chaque séance pour le GP du Brésil