danilel ricciardo renault 2019

Pour Daniel Ricciardo, la situation doit être « humiliante » de voir Red Bull aussi forte

Jolyon Palmer n’a pas été très tendre avec Renault – son ancienne écurie – qu’il n’hésite pas à critiquer ouvertement après une demi-saison compliquée pour l’équipe du constructeur français.

Après les douze premières courses de l’année, Renault se retrouve à la sixième position au classement des constructeurs 2019, bien loin de l’équipe McLaren [43 points], qui est désormais la quatrième force de la grille.

Palmer estime que la situation est humiliante pour Daniel Ricciardo, qui a quitté une équipe Red Bull devenue très forte cette saison.

« Renault – et Daniel Ricciardo en particulier – ont eu une sorte de spectacle d’horreur en 2019. » déclare Jolyon Palmer, l’ancien pilote Renault dans sa chronique pour la BBC.

« Après avoir enregistré des progrès constants depuis son retour en 2016, le constructeur français semble avoir fait un bond en arrière, malgré la signature d’un vainqueur de Grand Prix en la personne de Ricciardo. »

« Pour Ricciardo, cela doit être humiliant. Il a quitté Red Bull, qui a maintenant l’air plus fort qu’elle ne l’a jamais été pendant les années où l’Australien était à la barre, et Renault a maintenant fait un pas en arrière pour faire bonne mesure. »

« Ricciardo n’a marqué qu’un seul point au cours des cinq dernières courses, tandis que son coéquipier Nico Hulkenberg a connu des difficultés égales, voire pire, dans l’autre voiture. »

« Le moteur semble avoir fait un pas en avant, mais la fiabilité reste un talon d’Achille: quatre abandons peuvent être attribués au moteur. » souligne le Britannique.

« Dans l’ensemble, toutefois, la voiture reste trop lente et Renault n’est qu’à la sixième place au classement des constructeurs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

honda f1 succés saison 2019

Après avoir « été traîné dans la boue » avec McLaren, Honda mérite ses succès selon Palmer

max Verstappen

Nico Rosberg estime que Verstappen a « ce côté narcissique » qu’avaient les plus grands pilotes