TEST T5 ABU DHABI 2019 - MARTEDÌ 03/12/2019 credit: @Scuderia Ferrari Press Office

Pourquoi Ferrari n’a reçu qu’une simple amende à Abou Dhabi ?

Ce dimanche à Abou Dhabi, l’équipe Ferrari a reçu une amende de 50 000 euros pour une infraction à la directive technique TD14-19 envoyée à toutes les équipes en début de saison.

Cette directive technique décrit aux équipes de la grille la manière dont seront réalisées les mesures de carburant en cours de saison avant et après chaque Grand Prix.

Vous ne le savez peut-être pas, mais les équipes ont l’obligation de déclarer à la FIA quelle quantité de carburant elles comptent embarquer dans une monoplace pour la course, les tours de mise en grille…. La FIA se réserve alors le droit de venir effectuer un contrôle aléatoire en pesant les monoplaces avant et après une course.

C’est exactement ce qui s’est passé ce dimanche à Abou Dhabi avec la Ferrari de Charles Leclerc, qui a été pesée avant le départ de la course, mais Jo Bauer, le directeur technique de la FIA, a constaté une différence entre ce qui a été déclaré par l’équipe et la quantité réelle dans le réservoir de la SF90 de Leclerc.

Cette différence de quantité de carburant a obligé la FIA à lancer une enquête auprès des commissaires sportifs du Grand Prix d’Abou Dhabi, mais ce contrôle ayant eu lieu seulement cinq minutes avant l’ouverture de la voie des stands, les commissaires sportifs ont décidé d’examiner la question après la course afin de donner à Ferrari l’opportunité de s’expliquer.

Charles Leclerc a donc été autorisé à prendre le départ du Grand Prix d’Abou Dhabi, alors que son équipe a dû se rendre auprès des commissaires de la FIA dès l’Arrivée de l’épreuve pour expliquer pourquoi une différence de 4,88 kilos existait au moment de la pesée avant la course.

Après avoir entendu les représentants de l’équipe Ferrari, les commissaires sportifs ont décidé d’infliger une amende de 50 000 euros à la Scuderia Ferrari pour une infraction à l’article 12.1.1.i du code sportif international.

Cette infraction du code sportif international [et non à la réglementation technique] fait toute la différence et c’est pour cette raison que seule l’équipe Ferrari a été pénalisée financièrement, alors que le résultat de Charles Leclerc est resté inchangé après la course.

En revanche, on ne connaît toujours pas la raison de cette différence de carburant entre la mesure prise par la FIA et l’essence réellement embarquée dans la Ferrari.

Ricciardo pénalisé à Singapour

Pour comparaison, un peu plus tôt cette année au Grand Prix de Singapour, le pilote Renault Daniel Ricciardo a été exclu du résultat des qualifications à Marina Bay pour avoir dépassé la limite de puissance de 120 KW lors de la séance de qualifications du Grand Prix de Singapour.

Il a été établi à l’audience, et sans aucun doute aux yeux des commissaires sportifs, que le concurrent avait dépassé la limite de flux de puissance du MGU-K autorisée par le règlement technique lors des qualifications.

Les commissaires sportifs ont estimé que Daniel Ricciardo avait commis une infraction à l’article 5.2.2 de la réglementation technique de la Formule 1, ce qui lui a coûté une disqualification des qualifications.

Image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Nico Hülkenberg Renault

Hülkenberg : « C’était une belle dernière course avec l’équipe »

kimi raikkonen

Raikkonen veut comprendre pourquoi Alfa Romeo a perdu deux secondes en deux semaines