Pourquoi Red Bull redoute le format Sprint en Autriche ?

Red Bull F1
Les mécaniciens Red Bull sur la grille de départ en Espagne

Le Dr Helmut Marko, conseiller motorsport de Red Bull, laisse entendre que le format Sprint qui fait son grand retour ce week-end au Grand Prix d’Autriche pourrait poser problème à Red Bull, notamment parce qu’il n’y aura qu’une seule séance d’essais libres à Spielberg.

Depuis le Grand Prix de Monaco, le leader du championnat Max Verstappen a le plus grand mal à trouver immédiatement le bon équilibre sur sa monoplace au début de chaque week-end et il lui faut à chaque fois attendre la troisième séance d’essais libres pour arriver enfin à obtenir un équilibre correct lui permettant de se battre aux avant-postes en qualifications.

Ce problème est apparu dans les rues de Monaco, mais aussi au Canada ou plus récemment en Espagne le week-end dernier où le pilote Red Bull a eu besoin de plusieurs séances d’essais libres avant de trouver un bon équilibre avec sa RB20.

Ce week-end au Grand Prix d’Autriche, le format Sprint fait son grand retour en F1, ce qui signifie que les pilotes n’auront le droit qu’à une seule séance d’essais libres le vendredi, avant de participer directement à la qualification Sprint. Le lendemain, ils disputeront la course Sprint et les qualifications dont le résultat déterminera la grille de départ du Grand Prix d’Autriche de dimanche (voir le déroulé du week-end Sprint ici).

Dans ce contexte, Helmut Marko s’attend à ce que Red Bull soit en difficulté à Spielberg : « Un autre défi nous attend à Spielberg. Max a toujours une chance de gagner, mais nous y ferons un week-end Sprint et cela signifie que nous n’aurons qu’une seule séance pour régler la voiture. » explique l’Autrichien à Speedweek, un média appartenant à Red Bull.

« Nous avons toujours eu besoin des trois séances d’essais libres pour remettre la voiture à mi-équilibre. Si ce problème persiste, cela pourrait nous rendre la vie difficile. »

En Autriche, Helmut Marko s’attend à ce que McLaren soit de nouveau compétitive comme ce fut le cas en Espagne lors de la dernière manche qui s’est disputée sur le tracé de Barcelone où Max Verstappen a justement rencontré le même souci d’équilibre dès le début du week-end, contrairement à McLaren qui se montre compétitive dès le début du week-end sur n’importe quelle piste.

« McLaren avait la voiture la plus rapide [en Espagne] car nous sommes arrivés sur la piste le vendredi avec une voiture déséquilibrée et il nous fallait attendre les qualifications pour être à moitié compétitifs. » a ajouté Marko.

« Nous avions pu le constater déjà le vendredi lors des longs relais, où McLaren était nettement plus rapide que nous. McLaren possède simplement la voiture qui fonctionne avec n’importe quel pneu sur n’importe quelle piste, plus ou moins immédiatement. »

McLaren est forte à Spielberg

L’an dernier, McLaren a commencé à être de plus en plus compétitive à partir du Grand Prix d’Autriche où l’écurie de Woking a introduit une première grosse mise à jour sur sa MCL60. Lando Norris avait terminé au pied du podium en 2023 à Spielberg et Helmut Marko s’attend donc à ce que McLaren soit de nouveau très forte ce week-end sur le tracé autrichien.

« L’année dernière a vu la résurrection de McLaren au Red Bull Ring. C’est là qu’ils ont apporté leur mise à niveau, et à partir de là, ils ont été rapides. » insiste Helmut Marko.

« Cependant, Max [Verstappen] conduit pratiquement parfaitement, et dieu merci, Lando [Norris] ne peut pas encore le faire, mais il reste notre principal concurrent. »

Avant le Grand Prix d’Autriche, Red Bull est toujours leader du championnat du monde des constructeurs avec 330 points marqués depuis le début de l’année, soit 60 de plus que Ferrari et 93 de plus que McLaren troisième. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.