f1-ocon-renault-gp-belgique
in

Norris blâme Ocon pour un tour “dangereux” en qualifications à Spa

Lando Norris s’élancera depuis la dixième position sur la grille de départ du Grand Prix F1 de Belgique 2020, mais le pilote McLaren a estimé qu’il aurait pu être encore plus haut sur la grille si la Renault d’Esteban Ocon n’avait pas roulé “extrêmement lentement” lors des qualifications ce samedi.

Bien qu’il s’agisse de la piste la plus longue du calendrier avec 7,004 km, les qualifications à Spa-Francorchamps ont vu une nouvelle fois les pilotes ralentir pour se donner suffisamment d’espace avant de se lancer pour un dernier tour d’attaque en Q3.

Le pilote Renault Esteban Ocon menait un petit train lors du tour de préparation, mais le Français était presque à l’arrêt, ce qui a donné l’envie à Lando Norris de le dépasser, mais le Britannique s’est retrouvé sans aspiration pour son tour rapide.

Interrogé après la séance de qualifications sur cet “incident”, Ocon s’est défendu en prétextant qu’il n’y avait pas de règle précise à ce sujet.

“Tout le monde était sur un tour de préparation, donc il n’y a pas vraiment de vraie règle.” a déclaré le pilote Renault qui s’est qualifié sixième.

“Si aucune voiture n’arrive rapidement derrière vous, vous pouvez ralentir.”

“Et puis là où nous étions lents, ce n’était pas un endroit à l’aveugle, donc il ne devrait pas y avoir de problème.”

Interrogé à son tour, Norris lui estime qu’il s’agit probablement d’une zone grise dans le règlement (bien que l’article 27.4 du Règlement Sportif stipule “qu’à aucun moment une voiture ne peut rouler inutilement lentement”).

“Je suis déçu de la 10e place parce que j’aurais pu être plus haut.” a déclaré le pilote McLaren.

“J’étais derrière les deux Renault dans le tour de préparation et ils roulaient vraiment lentement.”

“Vous n’êtes pas autorisé à rouler aussi lentement inutilement, alors j’ai dû les dépasser et au final je n’avais pas d’aspiration.”

“Je pense que c’est compréhensible de faire ça si vous êtes dans le dernier virage, mais s’arrêter à la sortie d’un virage comme celui-là [Pouhon] n’est pas autorisé.”

“C’est probablement une zone grise, parce que vous pouvez le faire dans le dernier virage, mais en plein milieu du circuit, rouler aussi lentement était juste un peu dangereux.” conclut Norris.

Un problème déjà vu en F1

Evidemment, cet incident n’est pas sans rappeler la “mascarade” de la séance de qualifications du Grand Prix d’Italie l’an dernier à Monza où les dix pilotes participant à la Q3 ont attendu les toutes dernières minutes de la séance pour sortir du garage.

Ils ont ensuite effectué leur tour de chauffe au ralenti dans l’espoir de bénéficier chacun de l’aspiration des autres pour espérer gagner quelques dixièmes sur un tracé où la puissance moteur est primordiale.

Au final, les pilotes de F1 ont roulé tellement lentement que seuls deux d’entre-eux [Sainz et Leclerc] ont réussi à passer la ligne de chronométrage avant la fin du temps réglementaire, ce qui leur a permis de boucler un tour rapide. Les autres pilotes quant à eux n’ont pas eu le droit à un second essai.

Au vu de ce que nous avons pu voir ce samedi à Spa en qualifications, il y a fort à parier que les pilotes referont la même chose à Monza la semaine prochaine dans le cadre des qualifications du Grand Prix d’Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - A quelle heure est programmé le départ du Grand Prix de Belgique ?

A quelle heure est programmé le départ du Grand Prix de Belgique ?

f1-spa-gp-belgique-stratégies-pirelli

Les stratégies possibles pour le Grand Prix F1 de Belgique