F1 - La F1 demande à Horner et Wolff de revoir leur relation avant 2022
DOHA, QATAR - NOVEMBER 19: Mercedes GP Executive Director Toto Wolff and Red Bull Racing Team Principal Christian Horner talk in the Team Principals Press Conference during practice ahead of the F1 Grand Prix of Qatar at Losail International Circuit on November 19, 2021 in Doha, Qatar. (Photo by Dan Istitene/Getty Images) // Getty Images /
in

La F1 demande à Horner et Wolff de revoir leur relation avant 2022

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, estime que les directeurs des équipes Mercedes et Red Bull (Toto Wolff et Christian Horner, ndlr) vont devoir « évaluer » leur relation avant d’attaquer une nouvelle saison, l’Italien insistant sur le fait que les affrontements personnels entre les chefs d’équipe « ne servent à rien ».

Christian Horner et Toto Wolff ont développé une relation controversée au cours de la saison 2021, alimentée par la bataille acharnée pour le titre mondial qui a été menée par leurs équipes et pilotes respectifs tout au long de la saison. Les deux chefs d’équipe ont parfaitement joué le jeu des médias en 2021, notamment avec des attaques personnelles ou encore des insinuations impliquant certains aspects techniques de la voiture de leur adversaire. Stefano Domenicali a laissé entendre que la relation entre les deux équipes devra changer l’année prochaine car les échanges corrosifs et antagonistes sont préjudiciables à la F1.

« Nous avons des problèmes qu’il faudra éventuellement gérer. Nous devrons évaluer au jour le jour la relation qui doit être rétablie entre Red Bull et Mercedes, pour éviter les affrontements personnels que nous avons vus et qui ne servent à rien. » a déclaré Domenicali lors de la cérémonie de remise du prix Lorenzo Bandini qu’il a reçu ce mardi, cité par F1i.com

Cette année, la F1 – et plus particulièrement la FIA – ont fait l’objet de nombreuses critiques, notamment après la controverse de la fin de saison à Abou Dhabi où la décision du directeur de course Michael Masi, qui a envoyé en piste une voiture de sécurité à cinq tours de la fin, a clairement joué un rôle décisif au championnat du monde des pilotes. La FIA ayant d’ailleurs décidé d’ouvrir une enquête sur les événements qui se sont déroulés à Abou Dhabi.

Domenicali pour sa part a expliqué pourquoi le détenteur des droits commerciaux de la F1, Liberty Media, qu’il représente, est volontairement resté discret à la suite des querelles de fin de saison entre la FIA et Mercedes qui contestait les résultats du Grand Prix d’Abou Dhabi.

« Nous avons déjà parlé avec le président [de la FIA]. Nous avons parlé des priorités auxquelles il devra faire face, et elles sont nombreuses. » a déclaré le PDG de la F1.

« Mais, à ce stade, il est juste de garder le silence pour ne pas créer de nouvelles polémiques dans un domaine qui était très surchauffé. Mais je voudrais dire que nous sortons d’une saison extraordinaire, suivie par plus de deux milliards de personnes. Le dernier GP d’Abou Dhabi a été l’événement sportif le plus suivi en 2021. Ce sont des chiffres stratosphériques dont nous devons être fiers. »

F1 - La F1 demande à Horner et Wolff de revoir leur relation avant 2022

Vettel persuadé que Ferrari reviendra au sommet en F1

F1 - La F1 demande à Horner et Wolff de revoir leur relation avant 2022

Vidéo : Mercedes démarre sa F1 2022