red bull max verstappen

Red Bull ne pouvait pas arrêter Verstappen une seconde fois : « Mercedes était trop rapide »

Le directeur de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a défendu la décision de l’équipe de ne pas arrêter une seconde fois Max Verstappen au Grand Prix de Hongrie.

En course, Lewis Hamilton a effectué un second arrêt surprise pour chausser les gommes Médiums sur sa Mercedes, alors que le Britannique était à ce moment-là deuxième derrière Max Verstappen.

En ressortant des stands avec des pneus neufs et plus rapides que ceux qui étaient montés sur la Red Bull de Verstappen, Lewis Hamilton a réussi à se rapprocher du leader tour après tour pour le doubler à trois boucles de la fin de course et remporter l’épreuve.

Christian Horner explique que l’équipe Red Bull n’a pas voulu arrêter Verstappen une seconde fois parce qu’elle pensait que Max Verstappen n’aurait pas eu suffisamment de rythme pour rattraper Hamilton.

« Tout était à perdre. » a déclaré Horner. « Nous avions l’avantage en piste, mais Mercedes avait une monoplace plus rapide en rythme de course. »

« Cela leur a permis de faire un arrêt supplémentaire sans perdre de position. Pour nous, prendre le risque d’arrêter Max, c’était prendre le risque de passer tout de suite derrière eux. »

« Nous avons bien fait parce que Lewis était déjà très rapide dès son tour de sortie dans le second secteur. Nous avons alors demandé à Max de rester en piste et de tout donner. C’était notre seule chance d’obtenir une victoire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

sebastian vettel

Comme à Melbourne, la Scuderia Ferrari accuse une minute de retard sur Mercedes

mclaren hongrie

L’équipe McLaren a conforté sa place de quatrième force de la grille ce dimanche en Hongrie