Red Bull Racing a trouvé le point faible de la RB20

12 juin 2024
3
Red Bull RB20
La Red Bull RB20 de Max Verstappen en piste à Montréal

Red Bull se concentre essentiellement sur l’amélioration du train avant de la RB20 après les problèmes rencontrés par Max Verstappen dans les rues de Monaco et, dans une moindre mesure, au Canada le week-end dernier.

A Monte Carlo, Max Verstappen a eu le plus grand mal à dompter sa monoplace sur le tracé étroit et sinueux de la Principauté, notamment à cause des bosses et de l’impossibilité pour lui d’attaquer les vibreurs sans risquer d’aller taper un rail. Après le Grand Prix de Monaco, Red Bull a confirmé qu’il n’y avait aucune corrélation entre les données du simulateur et la réalité, ce qui a poussé l’équipe à l’erreur en termes de réglages.

Au Canada, Max Verstappen avait toujours le même problème et ne pouvait pas attaquer les vibreurs comme il le souhaitait, mais ce phénomène a été atténué le dimanche en course en raison des conditions météo et compte tenu du fait que le rythme était moins rapide sur une piste humide.

« Verstappen s’est également plaint du fait que la voiture ne tient pas sur les vibreurs. » a confirmé Helmut Marko, conseiller motorsport de Red Bull, à Speedweek après le Grand Prix du Canada remporté par le Néerlandais. 

« Ici [à Montréal], les données du simulateur ne correspondaient pas à la réalité, comme cela fut déjà le cas à Singapour l’année dernière. De façon générale, notre voiture n’est pas la meilleure pour rouler sur les vibreurs. »

« Nous avons réagi en venant au Canada avec un réglage de base plus souple. Mais cela ne suffisait pas. Étant donné que la voiture des Racing Bulls [Visa Cash App RB] était très forte à cet égard à Montréal, nous examinons actuellement de plus près où Red Bull Racing a pu commettre une erreur. Je pense que nous sommes sur la bonne voie pour progresser bientôt sur le front de la suspension avant. »

« Lors des trois courses à venir en Espagne, en Autriche et en Angleterre, nous aurons une idée plus précise de l’état actuel des différentes voitures de course. Ce sont des pistes classiques, alors que nous avons derrière nous des tracés atypiques – Miami, Imola, Monaco, Montréal. »

Malgré les difficultés, Helmut Marko assure que Red Bull – qui est toujours leader du championnat après le Canada – n’est pas inquiète, d’autant que des améliorations techniques pour la RB20 sont dans les tuyaux.

« La concurrence a gagné du terrain, cela ne fait aucun doute, mais nous ne sommes pas inquiets. D’autres améliorations de la voiture sont prometteuses sur la base des données. » a ajouté l’Autrichien.

« McLaren était aussi forte au Canada que lors des week-ends de GP précédents, Mercedes était plus forte, mais Ferrari était faible. Ces hauts et ces bas peuvent être expliqués en fonction de la voiture et du circuit, ainsi que par celui qui est le mieux à même de placer les pneus dans la meilleure fenêtre de fonctionnement lors du week-end concerné et dans des conditions très particulières. »

« Cette situation est pour nous un gros avantage car les poursuivants changent constamment. Nous n’avons pas un adversaire, mais trois qui s’arrachent des points. J’espère que ça restera comme ça. »

Avant le Grand Prix d’Espagne (du 21 au 23 juin), l’équipe Red Bull est leader du championnat constructeurs avec 49 points d’avance sur la Scuderia Ferrari.

3 Comments

  1. Tout le problème est la suspension avant capable de s’adapter sur toute surface et particulièrement avoir de la grippe sur les vibreurs. Parce que lorsqu’il est bien lancé, MAX a de la peine à bien freiner et surtout à faire tourner les pneus. Mais, je crois que techniquement RED BULL a compris et on verra encore les prouesses de NOTRE SUPER MAX!, malgré les ruses de Norris et le forcing de Russel

  2. Red bull reste N1 mais il a des failles comme chaques constructeurs se serai Hamilton avec mercedece ou Leclerc avec Ferrari ou noriss on ne dirais rien la sait une compétition de haut niveau avec des vitesse fenomenal max ne peux pas tout gagné oui sait un grand champion est il le mérite bravo a lui

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.