Renault f1 grand prix d'italie 2019 nico hulkenberg
Nico Hulkenberg (GER) Renault F1 Team RS19. Italian Grand Prix, Friday 6th September 2019. Monza Italy.

Renault F1 souligne les progrès de son moteur « si ouvertement critiqué dans le passé »

Cyril Abiteboul, ne pouvait pas cacher sa joie ce dimanche soir à Monza après que Renault ait signé son meilleur résultat en F1 depuis 2008.

Grâce aux quatrième et cinquième positions de Daniel Ricciardo et Nico Hulkenberg ce dimanche à l’arrivée du Grand Prix d’Italie, l’équipe Renault F1 remonte d’un cran au classement des constructeurs et se retrouve  désormais cinquième à seulement 18 points de l’écurie McLaren, qui occupe la quatrième place.

Ce week-end à Monza, Renault F1 a signé son meilleur résultat depuis le Grand Prix du Japon 2008 sur un circuit typé moteur, ce qui devrait faire taire toutes les critiques selon Cyril Abiteboul.

« Ce résultat est non seulement le meilleur résultat d’ensemble de l’équipe depuis son retour en Formule 1, mais c’est également une nouvelle démonstration après Montréal et Spa des progrès évidents de l’écurie, notamment du côté des groupes propulseurs si ouvertement critiqués dans le passé. » a déclaré Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

« C’est la preuve que tout se passe bien avec un package compétitif. C’est également une invitation à répéter ce type d’émotions dans une saison loin d’avoir été facile. »

« Nos pilotes ont montré ce dont ils étaient capables avec une voiture compétitive. Ils ont été remarquables tout au long de la course, y compris dans des situations piégeuses. »

« Ce résultat est bon pour l’équipe, car nous savons aussi que des circuits où nous serons moins compétitifs sont encore à venir cette année, mais nous en profitons volontiers pour le moment. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

grand prix de f1 italie monza

Le 12 septembre se tiendra une réunion de la plus haute importance à Genève

sebastian vettel monza ferrari

La FIA explique la différence de sanction entre Vettel et Stroll au GP d’Italie