renault contre Ferrari formule 1

Renault ne peut pas rivaliser avec les « machines de guerre » que sont Mercedes et Ferrari

Pour Alain Prost, qui occupe le poste de conseiller spécial chez Renault, Mercedes et Ferrari sont tout simplement inatteignables cette année en F1 pour l’équipe du constructeur français.

Alain Prost, qui n’hésite pas à qualifier les top teams de « machines de guerre », admet que Renault ne peut que constater à quelle vitesse Mercedes et Ferrari développent leurs monoplaces depuis quelques années maintenant.

« Les trois top teams son inatteignables, il faut être réaliste. Le tout c’est d’essayer de s’en rapprocher en qualifications et en course. » admet Alain Prost, conseiller spécial de l’équipe Renault au micro de Canal+.

« Il faut développer, développer encore, mais il faut aussi travailler la fiabilité quand même. Je pense qu’on a encore une ou deux courses encore un peu difficiles, après ça commencera à aller mieux. »

« Mais ce sont des machines de guerre [Mercedes et Ferrari], avec beaucoup plus de moyens, beaucoup plus de personnel. Donc, il faut être ingénieux, mais c’est vrai que le règlement ne vous permet pas d’être ingénieux. »

« Plein de choses dans les cartons » chez Renault

« Il faut construire des grosses machines, nous on a amélioré la voiture, on améliore toujours un petit peu, mais eux ils font aussi bien et peut-être même mieux. Il faut passer la vitesse supérieure, mais on le sait. »

« Il y a plein de choses dans les cartons, donc, attendons de voir si on arrive à récupérer le gap, mais pour l’instant, il n’y a pas péril dans la demeure dans le programme que l’on s’est fixé, si ce n’est qu’on est un peu moins bien en termes de performance, mais surtout de fiabilité dans ce début de saison. »

« Par contre, en performance moteur, je peux vous dire qu’on est pas mal du tout. » conclut l’ancien pilote de Formule 1.

Pour rappel, Renault a marquer des points le week-end dernier à Shanghai grâce à la septième position de Daniel Ricciardo à l’arrivée de l’épreuve.

Mais le pilote australien a terminé la course avec un tour de retard sur les Mercedes, les Ferrari et les deux Red Bull. Son coéquipier Nico Hulkenberg a quant à lui abandonné sur panne mécanique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

la red bul motorisée par Honda

Honda prépare une mise à jour de 20 chevaux pour Bakou

pierre gasly max verstappen red bull

Christian Horner : « Gasly a fait un pas en avant, il a réalisé des progrès »