Verstappen vainqueur d’un GP de Belgique perturbé par la pluie, Russell sur le podium

SPA, BELGIUM - AUGUST 29: The FIA Safety Car leads Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda on the formation lap during the F1 Grand Prix of Belgium at Circuit de Spa-Francorchamps on August 29, 2021 in Spa, Belgium. (Photo by Lars Baron/Getty Images) // Getty Images /

C’est le pilote Red Bull Max Verstappen qui a été déclaré vainqueur du Grand Prix de Belgique ce dimanche à Spa-Francorchamps, le Néerlandais devance la Williams de George Russell et la Mercedes de Lewis Hamilton au termes d’un Grand Prix perturbé par les conditions météo.

Derrière, Daniel Ricciardo, Sebastian Vettel, Pierre Gasly, Esteban Ocon, Charles Leclerc, Nicholas Latifi et Carlos Sainz complètent le top dix.

Sachez qu’il n’y aura pas eu de course ce dimanche puisque le départ de l’épreuve (initialement prévu à 15h00) a été reporté à plusieurs reprises en raison des conditions météo très mauvaises sur le tracé de Spa-Francorchamps ce week-end.

Les pilotes classés dans le top dix marquent donc seulement la moitié des points au championnat du monde.

Perez out avant le départ

Le pilote Red Bull Sergio Perez a perdu le contrôle de sa monoplace en entrant dans le virage des Combes et est allé frapper les barrières de pneus lors de son tour de mise en grille juste avant le départ, ce qui l’a obligé à abandonner en raison des dégâts importants.

Image

Coup dur pour le pilote mexicain qui devait s’élancer depuis la septième place sur la grille, alors que l’équipe de Milton Keynes a annoncé ce jeudi la prolongation de son contrat pour la saison 2022 de Formule 1. Cependant, Perez a eu un gros coup de chance dans son malheur car le départ du Grand Prix de Belgique a été reporté à cause des conditions météo exécrables.

Ce report (de plusieurs heures) a permis aux mécaniciens de l’écurie de Milton Keynes de réparer la monoplace de Sergio Perez, qui a donc été autorisé par la FIA à prendre le départ de l’épreuve depuis la voie des stands.

Un départ reporté

Comme expliqué ci-dessus, le départ du Grand Prix de Belgique a été reporté de plusieurs heures après un premier tour de formation réalisé derrière la Safety Car sur une piste complétement détrempée.

Image

Rapidement, les pilotes ont indiqué via la radio que les conditions n’étaient pas suffisamment bonnes pour rouler et la direction de course a donc pris la sage décision de faire rentrer toutes les monoplaces dans la voie des stands.

Image

Une longue attente

A partir de ce moment-là, les pilotes, spectateurs, journalistes et autres personnels travaillant sur le circuit ont dû prendre leur mal en patience, puisque les conditions météo ne se sont pas beaucoup améliorées.

Image

Arrêt du chrono

A 17h00, et alors que le départ n’avait toujours pas été donné, la FIA a décidé de stopper le chrono du Grand Prix de Belgique « pour cas de force majeure », afin de pouvoir lancer la course dès que possible et sans se soucier de la limite à ne pas dépasser qui était fixée à 18h00.

Image

Départ donné à…18h17

Plus de trois heures après l’heure initiale prévue, le départ de la course a enfin été donné derrière la Safety Car par la direction de course pour le plus grand bonheur des spectateurs frigorifiés et trempés dans les tribunes du circuit.

Image

La course n’aura finalement repris que pour deux tours derrière la voiture de sécurité, histoire de relancer le chrono de la course et permettre aux dix premiers pilotes de marquer la moitié des points pour cette épreuve.

Mazepin le plus rapide

Derrière la Safety Car, c’est le pilote Haas Nikita Mazepin qui a signé le tour le plus rapide en course au Grand Prix de Belgique.

Image

Tableau des temps

Image

 

13 Comments

  1. HONTE à tous ces gens qui veulent voir des pilotes sacrifier leurs vies juste pour un sport et bien quittez la F1 vous ne mérité même pas ce sport, allez voir des courses de caisse à savon ça vous coûtera moins cher!!!

  2. Ce sont des pilotes « hyper-pros », les meilleurs au monde, qui étaient capables de prendre leurs responsabilités => il fallait les lâcher avec obligation d’hyper-wet au départ – à eux et leurs équipes de gérer la suite en fonction de l’évolution de la piste ! Ils doivent être capables de s’adapter aux circonstances même si exceptionnelles, tout comme tout simple conducteur doit le faire à tous moments… Quant à l’attribution partielle des points, elle correspond à une récompense méritée par rapport aux résultats des qualifs – mais fallait-il pour celà les faire tourner deux tours derrière la SC ? Juste une question de règlement, certainement à revoir… mais aussi un tout petit peu de respect pour le public qui a chèrement payé sa place !!
    Comme déjà écrit : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire…

  3. Cerise sur le gâteau, Canal change de chaîne en pleine retransmission, Mer de à ceux qui enregistrent, sur Canal Replay, vous n’aurez pas la fin de l’histoire, du GP, ils n’ont pas pris la peine de transférer
    Je me demande ce que nous faisons encore à nous intéresser à ce sport
    Canal préfère le foot ils nous coupent la retransmission pour un match à la con
    Des matches de foot,il y en a 10 par semaine
    Je reconnais que c’est difficile pour eux de contenter tous les annonceurs

  4. Je n’ai pas manqué beaucoup de GP F1 à la TV depuis 1971
    Je n’ai jamais vu ça
    Je suis d’accord avec Gilles Villeneuve qui dans ces circonstances dit :il faut lâcher les pilotes, ce sont des pros
    Celui qui ne veut pas courrir rentre à son stand,c’est son droit, Prost a refusé de courrir une fois je pense qu’il avait raison, Senna le même jour à plié sa voiture, il avait raison aussi
    Voir ce que nous avons vu aujourd’hui m’incite à stopper mon abonnement à Canal dommage pour Julien Fébreau et toute l’équipe que j’adore

  5. Malgré le fait qu’effectivement ce ne soit pas vraiment une course, ne pas donner de points du tout aurait été complètement absurde. Après tout, les pilotes ont fait les qualifications, la moitié du GP et donc c’est logique qu’ils aient la moitié des points pour le championnats.

  6. Les organisateurs ont surtout montrés leur frilosité quant à lâcher  » la meute » sous le déluge ,avec le risque que la Mercedes de Lewis soit détruite lors d’un hypothètique accrochage ce qui serais mauvais pour la suite du championnat,son trône étant plannifié !…

  7. Quelle mascarade c’est honteux ! La F1 avait déjà perdu beaucoup d’interet et une partie de son aura, avec cette pseudo course on touche le fond.
    Côté technique elle est dépassée, côté sportif c’est inexistant, côté humain c’est afligean. La FIA est a la ramasse sur le sujet. Il est a craindre que les annonceurs quittent le batteur,.

  8. Quand va t’on supprimer ce « sport » ridicule !!!je trouve aberrant de se déplacer en voiture pour aller voir d’autres voitures tourner en rond puis reprendre sa voiture dans des embouteillages pour enfin retourner chez soi…

  9. Mais comment le règlement FIA peut il s’auto-ridiculiser ainsi !
    Ne pas faire courir le grand prix était une sage décision, ca aurait été un vrai carnage et beaucoup trop dangereux.
    Mais comment déclarer vainqueur un pilote qui a fait 4 tours derrière une voiture de sécurité ! Cette victoire vaut rien… Et attribuer des points … On touche le ridicule, pourquoi ne pas simplement annuler la manche (pas de vainqueur , pas de points, y a pas eu de course, ce serait plus logique )
    On touche le ridicule la

  10. La f1 s’est complètement discréditée. Des pilotes professionnels? Ça? C’est grotesque et irrespectueux pour le public.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.