F1 - Masashi Yamamoto "espère" un retour de Honda en F1
ISTANBUL, TURKEY - OCTOBER 08: Max Verstappen of Netherlands and Red Bull Racing and Masashi Yamamoto of Honda look on in the garage during practice ahead of the F1 Grand Prix of Turkey at Intercity Istanbul Park on October 08, 2021 in Istanbul, Turkey. (Photo by Mark Thompson/Getty Images) // Getty Images /
in

Masashi Yamamoto « espère » un retour de Honda en F1

Le patron de Honda Motorsport, Masashi Yamamoto, pense que le constructeur japonais reviendra en F1 à un moment donné dans le futur.

Honda a quitté la F1 à la fin de la campagne 2021, après une période de sept ans dans le sport qui a abouti à une victoire au championnat du monde avec le pilote Red Bull Max Verstappen. Le constructeur japonais, qui a travaillé avec McLaren puis AlphaTauri et Red Bull entre 2015 et 2021, a décidé de partir pour concentrer toutes ses ressources sur l’électrification de sa gamme d’automobiles.

Red Bull et AlphaTauri continueront d’utiliser une unité de puissance développée par Honda en 2022, alors que de nombreux membres du personnel F1 du constructeur japonais resteront impliqués dans le projet connu sous le nom de Red Bull Powertrains – la société montée par Red Bull pour suppléer Honda. Bien qu’officiellement le constructeur japonais n’a pas envisagé un retour en Formule 1, Yamamoto estime que la firme nippone pourrait être de retour en catégorie reine à un moment donné.

« Personnellement, j’espère et je m’attends à ce que Honda revienne en F1. » a déclaré Yamamoto lors d’un entretien accordé au site de la Formule 1.

« Cela dépendra du fait que les jeunes chez Honda soient passionnés par le sport automobile et s’ils peuvent convaincre la haute direction de revenir. Mais l’histoire se répète, alors j’espère que cela pourra arriver.« 

Depuis son retour en F1 en 2015 en tant que motoriste pour l’équipe McLaren, Honda a dû essuyer de nombreux revers, notamment parce que la technologie hybride introduite en catégorie reine s’est avérée être un énorme défi pour les ingénieurs japonais. Après plusieurs années difficiles et un divorce avec McLaren en 2017, Honda a finalement réussi à remonter la pente en s’associant avec Toro Rosso dans un premier temps, puis avec Red Bull avec qui Honda a réussi à décrocher le titre pilotes en 2021.

En quelques années, Honda est passé du moteur le plus lent et le moins fiable de la grille à un véritable challenger en termes de puissance pure face à Mercedes. Bien que triste du départ de Honda, Yamamoto a insisté sur le fait qu’il était extrêmement fier des progrès réalisés au cours de sept dernières années.

« Même si nous avons dû faire face à des difficultés logistiques, en partie dues à la pandémie de Covid-19, au cours de notre dernière saison, nous nous sommes battus avec des rivaux très forts et nous sommes sortis en tête du championnat du monde de Formule 1. »

« Cela est dû au travail acharné de tous nos ingénieurs et mécaniciens, pas seulement ceux de la piste. Ils n’ont jamais abandonné, même dans les moments les plus difficiles, et ont fait de nombreuses percées technologiques en cours de route. Nous avons pu prouver la validité et l’efficacité de notre technologie et les capacités de notre main-d’œuvre. Bien sûr, nous n’aurions pas pu obtenir ces résultats sans le rôle majeur joué par nos grands partenaires, Red Bull Racing avec qui nous avons remporté le titre mais aussi la Scuderia AlphaTauri, qui nous a accueillis avec une grande ouverture d’esprit, nous permettant d’avancer ensemble après une trois années difficiles. »

« Nous ne devons pas oublier McLaren, avec qui cette ère a commencé en 2015 et tous les pilotes qui ont travaillé avec nous, mettant toujours le maximum d’efforts pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Nous pouvons dire que ce projet a été un succès alors que nous quittons le sport après avoir aidé Max Verstappen à remporter le championnat du monde des pilotes. » conclut Yamamoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

F1 - Sainz a gardé un goût amer de son podium à Monaco en 2021

Sainz a gardé un goût amer de son podium à Monaco en 2021

luca-de-meo-alpine-f1-renault

Le PDG de Renault en larmes après la première victoire d’Alpine en F1