Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

News F1

McLaren va continuer à travailler dur pour aider Daniel Ricciardo

daniel-ricciardo-mclaren-f1

Le team principal de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, estime que le fait que Daniel Ricciardo ne soit toujours pas à l’aise à 100% avec sa voiture, conjugué au fait d’avoir un coéquipier très rapide à ses côtés, peut expliquer le manque de rythme du pilote australien depuis le début de l’année.

Depuis le début de la campagne 2022, Daniel Ricciardo – qui a rejoint McLaren en 2021 – n’a marqué que onze points quand son coéquipier Lando Norris en a déjà inscrit 48 en sept courses. L’Australien ne cesse de répéter qu’il n’est toujours à l’aise à 100% au volant de sa monoplace, mais depuis plusieurs semaines maintenant, la pression augmente sur les épaules de Ricciardo dont l’avenir au sein de l’équipe McLaren semble désormais s’écrire en pointillés, notamment depuis que le PDG de l’écurie britannique, Zak Brown, a déclaré aux médias que son pilote n’avait pas “répondu aux attentes” jusqu’à présent.

Lorsqu’on demande au directeur de l’équipe, Andreas Seidl, ce qui ne va pas avec Daniel Ricciardo, l’Allemand a admis que le pilote australien doit faire face à un coéquipier très rapide alors que lui-même n’est pas encore à l’aise avec sa monoplace, ce qui explique l’écart de performance entre les deux et qui dessert évidemment Ricciardo : “De façon générale, Daniel dit qu’il ne se sent toujours pas à l’aise à 100% avec la voiture, surtout quand il s’agit de la pousser à fond en qualifications. Il affronte également un coéquipier très fort avec Lando [Norris].” a déclaré Andreas Seidl.

“Si vous mettez ces deux choses ensemble, cela nous donne l’écart que nous pouvons constater parfois, et tout ce que nous pouvons faire avec Daniel, c’est un engagement des deux côtés. C’est simplement de continuer à travailler dur pour trouver ces derniers pourcentages, et c’est là que nous dépensons toute notre énergie.”

Pour expliquer le manque de rythme de Ricciardo à Barcelone où il a franchi la ligne à la P12 avec un tour de retard, Seidl a insisté sur le fait qu’un problème a été trouvé sur la monoplace de l’Australien après l’arrivée de l’épreuve, ce qui l’a empêché d’avoir plus de rythme en course : “A Barcelone, en course pour Daniel, il n’était tout simplement pas possible d’avoir plus de rythme. C’est quelque chose que nous avons analysé après la course et nous avons trouvé un problème sur la voiture. Nous avions donc une explication et nous en avons tiré les leçons et mis en place des actions pour que cela ne se reproduise plus.”

Concernant les performances de Ricciardo à Monaco, Seidl a remis en cause le tracé monégasque qui n’offre que très peu d’opportunités aux pilotes pour dépasser, alors que Ricciardo s’élançait dimanche dernier depuis la quatorzième place sur la grille : “En partant P14, nous espérions que des opportunités se présenteraient à nous, mais rien de cela ne s’est produit et il n’a pu gagner qu’une seule position pour terminer P13. Telle est la nature des courses à Monaco.”

Après le Grand Prix de Monaco, Daniel Ricciardo occupe la onzième place au championnat du monde des pilotes avec onze points inscrits. L’avenir du pilote australien chez McLaren est clairement remis en question, mais le principal intéressé a tenu à insister sur le fait qu’il était sous contrat avec l’écurie de Woking jusqu’à la fin de la saison 2023.

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.