romain grosjean haas gp belgique

Romain Grosjean a demandé à son équipe s’il pouvait abandonner en fin de course à Spa

Treizième à l’arrivée du Grand Prix de Belgique, Romain Grosjean a demandé à son équipe l’autorisation d’abandonner en fin de course.

Le pilote Haas, qui s’élançait depuis la neuvième position, a connu une course compliquée ce dimanche en Belgique où il a finalement été classé treizième à l’arrivée de l’épreuve.

Le Français n’était pas mécontent de son rythme de course lors de son premier relais en pneus Tendres et a même été surpris de conserver un tel rythme lors de son passage aux pneus Médiums.

Mais Romain Grosjean a finalement buté sur la Renault de Daniel Ricciardo en seconde partie de course, ce qui a ruiné toutes ses chances de terminer le Grand Prix de Belgique dans le top dix.

« Nous avons eu un bon départ, la voiture fonctionnait très bien au début de la course. J’étais vraiment content de voir la voiture et je creusait l’écart. » explique Romain Grosjean.

« Ensuite, nous avons mis le médium et, à ma grande surprise, la voiture était encore meilleure. J’espérais donc que ce serait une très bonne après-midi. Mais ensuite, je suis arrivé derrière la Renault de Ricciardo. Il se battait aussi fort qu’il le pouvait et je n’ai jamais eu de chance de pouvoir le doubler. »

« Nous avions évidemment trop de traînée et pas assez de vitesse de pointe. Ce n’est pas un choix ou une option que nous avions juste pour faire fonctionner les pneus, mais c’est tellement difficile. »

Abandonner pour préserver la mécanique

En dehors des points, en fin de course Grosjean a demandé à son équipe s’il pouvait abandonner pour préserver la mécanique pour les prochaines courses, mais son équipe a refusé.

« De toute évidence, ces moteurs doivent faire beaucoup de courses, j’ai donc demandé s’ils voulaient que l’on préserve la mécanique pour les prochaines courses. »

« Pendant les essais libres, nous sommes toujours un peu limités en kilométrage, alors si on peut économiser un peu tant mieux. Mais je pense que c’était le bon choix de terminer la course. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

safety car en F1

La FIA ne cessera jamais d’améliorer la sécurité rappelle Michael Masi

lando norris grand prix de belgique

Trahi par la mécanique dans le dernier tour à Spa, Lando Norris a bien été classé onzième