romain grosjean pilote équipe Haas F1 team

Romain Grosjean n’est pas fan de laisser son baquet à un autre pilote le vendredi

Romain Grosjean a indiqué qu’il n’aimerait pas perdre des heures de roulage l’an prochain dans le cas où son équipe lui demanderait de laisser sa place un vendredi matin pour placer un autre pilote.

En Formule 1, il n’est pas rare de voir des pilotes laisser leur monoplace à de jeunes pilotes payants pour une séance d’essais libres du vendredi matin [comme ce sera le cas ce vendredi à Mexico avec Nicholas Latifi au volant de la Williams].

Mais pour le Français Romain Grosjean, le fait de laisser son volant pendant 90 minutes à un autre pilote lors d’un week-end de course signifie que vous ne pouvez pas vous préparer correctement.

« Perdre un vendredi matin n’a jamais été l’idéal. » explique Romain Grosjean. « Cela dépend où vous voulez vous battre et quelles sont vos ambitions. »

« Nous n’avons jamais vu ni Ferrari ni Mercedes ou Red Bull perdre des vendredi, parce qu’ils veulent se battre pour la victoire. »

« Chaque session est importante. Après, si ça doit se faire ça se fera, mais je pense qu’en termes de performance ce n’est jamais l’idéal. »

« Vous devez faire de votre mieux pour votre équipe. En 2015 [chez Lotus], j’ai offert 10 vendredi à Palmer [Jolyon]. Après, tout dépend de la voiture que vous avez, car si vous avez une bonne voiture avec des réglages équilibrés, il est facile de revenir en arrière. Mais s’il y a un gros travail à faire sur la voiture, c’est un gros revers. »

Bien que rien n’ai encore été confirmé pour l’instant, l’équipe Haas est en discussions avec Robert Kubica pour permettre au Polonais de devenir pilote de réserve de l’équipe en 2020. Romain Grosjean estime que Kubica serait un formidable atout pour son écurie.

« Robert est un pilote incroyable. Il a une très bonne expérience en voiture, en course, il a couru différentes dans différentes catégories. Donc, ce serait certainement une aide. »

« Je pense que nos gars dans le simulateur n’ont pas fait du mauvais travail aussi. Pietro [Fittipaldi] et Louis Deletraz ont tous deux fait un excellent travail. »

« Mais avec la réduction des essais [en 2020], Robert serait là pour nous aider. Après, je ne suis pas trop mécontent des gars que nous avons, le seul inconvénient c’est qu’ils n’ont pas trop roulé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

grand prix du mexique 2019

Sécurité renforcée à Mexico pour éviter les vols à main armée contre les équipes de F1

antonio giovinazzi

Devant Raikkonen depuis cinq courses, Antonio Giovinazzi n’a pas changé son approche