Roy Nissany Williams

Roy Nissany espère obtenir un rôle chez Williams en 2020

Roy Nissany a déclaré qu’il souhaitait obtenir un rôle dans l’équipe de Formule 1 Williams lors de la prochaine saison.

Roy Nissany, âgé de 25 ans, a participé au championnat de Formule 2 l’an dernier en se classant 22e, mais n’a pas pu courir cette année en raison d’une blessure.

Cette semaine, le pilote israélien a eu l’opportunité de participer aux tests Pirelli avec l’équipe Williams, quelques années après un premier test privé au volant d’une Formule 1 à Valence pour l’équipe Sauber.

Nissany a bouclé cette semaine 78 tours au volant de la Williams FW42 et se dit désormais assez optimiste pour obtenir un rôle au sein de l’écurie britannique à partir de 2020.

« C’était une opportunité qui se présentait un peu plus tôt cette année, après une blessure que j’ai eue en 2019. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas couru en Formule 2. » a déclaré Nissany après son test avec l’équipe Williams cette semaine à Abou Dhabi.

« Mon management a pu m’obtenir le soutien approprié et la connexion avec Williams, ce qui m’a permis de saisir cette opportunité, cette énorme opportunité, et ce fut une expérience formidable. J’espère que cela m’ouvrira des portes en Formule 1. »

« J’espère avoir un rôle plus important en 2020, c’est en tout cas l’objectif et mon équipe de management y travaille dur. Mais bien-sûr, tout cela dépendra évidemment de mes performances et si j’ai répondu aux attentes de l’équipe. »

Concernant son test avec la Williams FW42, Roy Nissany a déclaré : « Il m’a fallu quelque chose comme trois, quatre ou cinq tours pour être confiant. »

« Ensuite, j’ai pu commencer à pousser un peu plus, à avoir les bons points de freinage, prendre des virages presque à la bonne vitesse et étonnamment, c’est arrivé assez rapidement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Valentino Rossi Mercedes

Valentino Rossi a moulé son baquet dans la Mercedes d’Hamilton

Esteban Ocon Renault RS19 Abou Dhabi

Ocon : « Le moteur Renault ne manque pas de puissance »