Russell croyait une victoire possible à Monaco…avant le drapeau rouge

George Russell monaco
La Mercedes de George Russell à Monaco

Cinquième à l’arrivée du Grand Prix de Monaco, le pilote Mercedes George Russell estime qu’il aurait pu viser au minimum un podium, voire une victoire, ce dimanche, mais le drapeau rouge agité au premier tour a finalement ruiné toutes ses chances.

George Russell s’est élancé depuis la cinquième place sur la grille de départ du Grand Prix de Monaco et le pilote Mercedes avait choisi les pneus Durs pour son premier relais, alors que les quatre pilotes devant lui avaient chaussé les Mediums.

En voyant cela, Russell s’est alors dit qu’il avait peut-être une chance de terminer sur le podium, tandis qu’en voyant la Ferrari de Carlos Sainz à l’arrêt au Casino dès le premier tour suite à une crevaison, le pilote Mercedes a même commencé à croire en une victoire dans les rues de la Principauté.

Cependant, George Russell a très vite déchanté lorsque la direction de course a agité un drapeau rouge en raison du crash spectaculaire de Sergio Perez et des deux pilotes Haas. Cette interruption de course a en effet permis à tous les pilotes de rentrer au stand et de changer de gommes.

« Quand j’étais sur la grille la première fois [au premier départ] et que j’étais avec les pneus Durs, les quatre pilotes devant moi étaient sur les Mediums, et je me suis dit ‘c’est parfait’. » a expliqué Russell ce dimanche soir à Monaco.

« Puis, quand Carlos [Sainz] a eu sa crevaison, j’ai pensé que j’avais une vraie chance au minimum pour un podium, voire potentiellement une victoire, étant donné notre stratégie différente. »

« Nous allions donc faire un travail d’équipe pour essayer d’augmenter nos chances, mais dès que ce drapeau rouge est arrivé, toute est passé par la fenêtre. »

« Néanmoins, malgré 70 tours sur le pneu Medium, nous avons réduit l’écart sur Ferrari et McLaren à la fin. Je pense donc que nous pouvons sans doute dire que c’était probablement l’un de nos meilleurs week-ends. »

Lorsqu’on lui a demandé s’il était confiant pour les prochaines courses après avoir testé les nouvelles pièces introduites par Mercedes sur la W15 à Monaco, George Russell a répondu : « Oui, absolument. »

« L’équipe a fait un travail incroyable pour apporter ces améliorations à la voiture, et nous avons eu la confiance nécéssaire ici à Monaco. Je pense que ça été un week-end vraiment positif pour nous, et je pense que nous pourrons le refaire lors des prochaines courses. »

Après le Grand Prix de Monaco, l’équipe Mercedes occupe la quatrième place au championnat du monde des constructeurs avec 88 points de retard sur McLaren.

1 Comment

  1. Mais qu’est qu’il raconte lui ? Personne ne lui a dit que Ferrari bouchonnait pour empêcher l’arrêt de Norris ?

    Même pour le premier départ en dur, l’avantage du top 4 était tel qu’ils auraient eu la marge de 25 secondes pour ne pas ressortir derrière lui après leur arrêt.

    Le boulard dans cette équipe… Tout aussi incompréhensible est la réflexion de Hamilton qui n’a apparemment pas l’expérience suffisante pour comprendre tout seul qu’il jouait l’undercut sur Verstappen. Il va en baver chez Ferrari s’il n’est pas autonome.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.