george russell williams

Russell prêt à parier la maison de ses parents que Williams sera prête pour les essais hivernaux en 2020

Le pilote Williams George Russell est prêt à parier la maison de ses parents que son équipe sera prête en 2020 pour le premier jour des essais hivernaux.

Lors des essais hivernaux 2019, l’équipe Williams a brillé par son absence lors des trois premières journées de tests de la saison en raison d’un retard dans la conception de sa monoplace.

Il aura fallu attendre au total trois jours pour apercevoir pour la première fois de l’année la FW42 sur la piste de Barcelone, alors que l’écurie basée à Grove n’a finalement jamais réussi à rattraper son retard tout au long de l’année.

Mais pour 2020, George Russell se dit prêt à parier la maison de ses parents que son équipe sera prête en temps et en heure.

« Je suis certain que nous ne ferons pas les mêmes erreurs l’année prochaine. Je suis sûr que ma monoplace sera prête pour le premier jour des essais hivernaux. » déclare George Russell, cité par RaceFans.

« Je peux parier ma maison que nous aurons une voiture pour le premier jour des essais hivernaux, et même si je n’ai pas de maison, je parie la maison de mes parents. » plaisante le Britannique.

« Je suis sûr, et je suis même convaincu que nous serons compétitifs l’année prochaine. Nous sommes sur une très bonne trajectoire pour le moment, et de toute évidence, il est plus facile de s’améliorer lorsque vous êtes à un niveau inférieur. »

« Les signes sont positifs en ce moment, nous sommes sur la bonne voie. Cette année, nous avons eu l’occasion d’explorer de nouvelles configurations, des réglages extrêmes. »

« Si vous étiez en lutte au milieu de peloton, vous hésiteriez sans doute à tester quelque chose de radical, alors que nous, nous savons que peu importe où nous serons, nous savons que cela nous donnera l’occasion d’acquérir des connaissances. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pneus gp russie 2019

Malgré une demande de Grade 1, Saint-Pétersbourg ne compte pas accueillir la F1

pilotes ferrari

Jean Alesi : « Vettel s’était habitué à un petit rythme avec Kimi »