F1 - Russell sait qu'il doit travailler main dans la main avec Hamilton
Mercedes-AMG F1 W13 E Performance Launch - Steve Etherington
in

Russell sait qu’il doit travailler main dans la main avec Hamilton

Le Britannique George Russell dit qu’il ne peut pas se permettre d’avoir une relation houleuse avec son coéquipier Lewis Hamilton cette année lors de sa première saison avec Mercedes.

Après avoir fait ses débuts en Formule 1 avec l’équipe Williams pour laquelle il a piloté trois saisons, George Russell a rejoint l’écurie Mercedes en 2022aux côtés de son compatriote et accessoirement septuple champion du monde Lewis Hamilton. La première saison du Britannique en tant que pilote d’usine Mercedes intervient alors que le sport entre dans une nouvelle ère, fonctionnant sous de nouvelles réglementations techniques. Le développement tout au long de la saison 2022 devant être un facteur clé dans l’ordre hiérarchique de la grille, Russell déclare qu’une rivalité entre lui et son coéquipier pourrait perturber la progression de l’équipe.

“Nous entendons toutes sortes de rumeurs de toutes les autres équipes concernant le développement. Vous devez vous rappeler que la Formule 1 a développé cet ensemble de règles avec l’idée qu’elles [les monoplaces] seront environ quatre secondes plus lentes [par rapport à 2021], mais nous entendons déjà chaque équipe dire qu’elles sont beaucoup plus rapides que cela.” a déclaré Russell.

“Lewis et moi devons travailler ensemble. Nous ne pouvons pas nous concentrer l’un sur l’autre parce que les choses changent constamment et c’est pourquoi nous devons prendre du recul. Nous espèrons bien-sûr que Mercedes sera toujours l’équipe la plus rapide sur la grille, mais il n’y a aucune garantie et nous ne devons pas être naïfs et travailler ensemble pour nous assurer que nous le sommes [rapides].”

Russell a pu piloter pour la toute première fois sa monoplace 2022 ce vendredi lors d’un shakedown organisé par Mercedes à Silverstone. L’ancien pilote Williams dit que même si les conditions étaient difficiles (à cause de la tempête Eunice) il a beaucoup apprécié ses premiers tours de roue avec la W13.

“Ce matin, j’ai eu la chair de poule quand la voiture a démarré pour la première fois. J’ai fait tellement de tours dans le simulateur, j’ai vu tellement de dessins, j’ai eu tellement de réunions, mais il n’y a rien de tel que d’aller sur la piste. Ça me ramène presque à mes racines. Une journée froide, humide, venteuse, mais là c’est avec l’équipe Mercedes.”

“Je pense juste que si vous prenez la même voiture quand il n’y a pas de vent et que la mettez ensuite dans le vent à 100 km/h, ce sera difficile à piloter. Ce n’est certainement pas facile dans ces conditions, mais c’était certainement conforme à ce que nous avons vu dans le simulateur. Il va falloir faire des corrélations maintenant, ce sera un processus d’apprentissage constant.”

“Nous allons tout prendre avec des pincettes de cette journée, nous allons suivre le programme, nous assurer que la voiture fonctionne bien, nous assurer que les pilotes sont à l’aise et nous assurer d’être au meilleur endroit possible avant Barcelone [pour les essais hivernaux, ndlr].”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 commentaire

F1 - La Ferrari F1-75 a bravé le brouillard à Fiorano (+photos)

La Ferrari F1-75 a bravé le brouillard à Fiorano (+photos)

F1 - La Mercedes W13 en piste à Silverstone (+photos)

La Mercedes W13 en piste à Silverstone (+photos)