f1-miami-sebastian-vettel
in

Vettel : « L’Allemagne n’est pas prête à payer autant pour un GP de F1 »

Alors que la F1 a créé l’événement le week-end dernier en débarquant à Miami pour la première fois de son histoire, plusieurs regards se tournent vers l’Europe et les Grands Prix historiques. Quand certains n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille pour apparaitre au calendrier, d’autres rencontrent des difficultés très concrètes pour renouveler les contrats avec la F1.

Ces dernières semaines les rumeurs vont bon train, entre le Grand-Prix de France en pleine négociation et le Grand-Prix de Monaco sujet de nombreuses discussions, certains acteurs de la catégorie reine s’inquiètent de l’avenir des tracés historiques. Avec 64 apparitions au calendrier, le Grand Prix d’Allemagne fait partie des courses ayant été le plus disputées au championnat du monde de F1 (sur les tracés du Nürburgring et d’Hockenheim), cependant, cette notoriété n’a pas empêché de voir le GP d’Allemangne être couru pour la dernière fois en 2019.

Mais avec la récente annonce de l’arrivée de Porsche et Audi en F1 à partir de 2026, un espoir semble renaitre autour d’un retour du Grand Prix d’Allemagne. Espoir qui n’est toutefois pas partagé par Sebastian Vettel qui se montre bien plus prudent lorsqu’il est interrogé sur un hypothétique retour de sa course à domicile : « Je ne sais pas si l’Allemagne arrivera à temps pour moi. Mais évidemment, j’ai eu le privilège de courir en Allemagne pendant de nombreuses années. Je ne sais pas. Je pense qu’au final, si vous regardez les endroits où nous allons, je pense que l’Allemagne n’est pas prête à payer autant d’argent pour avoir un Grand Prix de F1. C’est aussi simple que cela. » a déclaré l’Allemand.

« D’autres régions, d’autres pays en Europe se battent. Je pense que Spa est un très bon exemple. Et c’est dommage ce que nous avons vu l’année dernière, avec la pluie qui a annulé la course et les gens qui n’ont pas été remboursés de leurs billets. Mais je pense que ce serait une erreur de blâmer Spa, parce que, vous savez, ils ont déjà du mal à récupérer l’argent qu’ils perdent en premier lieu. »

« Donc je ne sais pas, je ne suis pas le développeur du sport. Je n’établis pas le business plan et les objectifs. Mais clairement, vous pouvez voir que les endroits où nous allons et les nouveaux sites où nous allons sont  géniaux à explorer, mais c’est aussi une question d’argent pour le sport, je suppose, pour se développer de la façon dont il veut se développer. »

« Mais oui, c’est dommage de perdre l’Allemagne. Ce serait dommage de perdre Spa. Ce serait dommage de perdre l’Espagne. Vous savez, si ces pays ne sont plus prêts à payer les frais d’inscription élevés, ils seront rayés de la liste. Ce serait dommage. Certes, on pourrait penser aussi que certaines courses ont une garantie, comme Silverstone, Monza, mais je ne sais pas. Nous verrons ce qui se passera dans les prochaines années. Mais ce serait formidable, pour répondre à votre question, si l’Allemagne revenait au calendrier, mais j’en doute. » Conclut le quadruple champion du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires

f1-22-jeu-video

Jeu F122 : cross-play, VR, courses Sprint, date de sortie…on vous dit tout

carlos-sainz-ferrari-miami-2022-f1

Carlos Sainz sur le podium : « Exactement ce dont j’avais besoin »