Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

News F1

Selon Nick Fry, Schumacher n’a jamais mené une guerre psychologique contre Rosberg

michael schumacher et nico rosberg chez Mercedes en 2010

Nick Fry assure qu’il n’a jamais vu Michael Schumacher se livrer à une guerre psychologique contre Nico Rosberg.

L’ancien PDG de l’équipe Mercedes Nick Fry, poste qu’il a occupé entre 2010 et 2013, ne pense pas que le septuple champion du monde de Formule 1 Michael Schumacher ait utilisé son statut pour se livrer à une guerre psychologique.

Entre 2010 et  2013, Schumacher avait pour coéquipier son jeune compatriote Nico Rosberg chez Mercedes, mais selon Nick Fry, “Schumi” n’a jamais essayé de l’intimider, bien au contraire.

“Je ne sais pas si c’est vrai ou non, mais s’il avait vraiment mené une guerre psychologique, je serais très surpris.” commente Fry dans le podcast Flat Chat.

“Les gens aiment penser que Schumacher est l’Allemand typique qui pourrait faire ce genre de chose. Mais en toute honnêteté, ce n’est pas le cas.”

“Michael était une personne qui, pour donner le meilleur de lui-même, avait besoin que les gens autour de lui fassent de même. C’est pour cela qu’il a connu tant de succès aussi longtemps.”

“Je ne l’ai jamais vu mener une guerre psychologique ou faire une absurdité avec un autre pilote. C’est en fait tout le contraire; Michael était comme une figure paternelle.”

Une pression énorme pour Rosberg en 2010

En 2010, après quatre saisons passées chez Williams, Nico Rosberg rejoint l’équipe Mercedes où il fera équipe avec Michael Schumacher, Allemand comme Rosberg, mais accessoirement septuple champion du monde Formule 1.

A lire aussi   Jenson Button confirmé aux 24 Heures du Mans 2023

Rosberg savait qu’il devait absolument faire ses preuves face au pilote le plus titré de l’histoire de la Formule 1 s’il voulait continuer l’aventure avec Mercedes, et c’est en 2012 que le pilote allemand a fait toute la différence par rapport à un Schumacher « légèrement » moins performant.

Il était très important que je le batte. C’était décisif pour ma carrière, car cela signifiait qu’il prendrait sa retraite et que je restais dans l’équipe. [S’il avait battu Rosberg] Il serait certainement resté et j’aurais été mis à la porte.” se souvient Nico Rosberg.

Je n’avais même pas gagné de course à l’époque, il était le meilleur de tous les temps, et donc, d’abord je me suis posé la question…Comment je vais me débrouiller face à lui ?”

Il est tellement bon, est-ce que je vais être capable d’être proche de lui? Est-ce que je vais être capable de le battre?”

Parfois, c’était vraiment ce que je pensais. C’était vraiment difficile parce que c’était un gars de mon enfance que je regardais, et là, il était grandeur nature, il est phénoménal.”

Il était bien-sûr au dessus du lot, il a réalisé de très bonnes performances, et il a même signé une pôle à Monaco, nous devons nous en rappeler, en 2012 dans la dernière année. Il a eu des moments très forts, mais la preuve qu’il n’était plus à son meilleur était son manque de régularité, il était un peu loin de ce qu’il était.”

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.