robert kubica williams

Son tête-à-queue dans le tour de formation a été le moment le plus excitant pour Kubica

Avant dernier avec deux tours de retard sur le reste de la grille à l’arrivée du Grand Prix de Chine, Robert Kubica ne retire rien de positif de sa troisième course en 2019.

Le pilote polonais a signé une course anonyme à Shanghai et a terminé une fois de plus derrière son coéquipier George Russell.

Seul lot de consolation pour Kubica, il ne termine pas dernier cette fois-ci, puisque avec quatre arrêts au stand, Lando Norris est la lanterne rouge du Grand Prix de Chine.

Robert Kubica semble de plus en plus dépité au volant d’une monoplace dont l’écart ne cesse de grandir avec les autres équipes au fil des courses.

« Honnêtement, il n’y avait pas grand chose à dire. Le moment le plus excitant de la course a été mon tête-à-queue dans mon tour de formation. » explique le pilote Williams.

« J’ai essayé de chauffer les pneus et j’ai perdu la voiture dans le virage six. J’ai ensuite pris un bon départ et j’ai été à l’intérieur de la ligne de départ, mais honnêtement, je ne voulais rien risquer. »

« ‘J’étais proche de l’une des Racing Point et j’étais à l’intérieur et je ne savais pas s’il allait resserrer la ligne, alors j’ai laissé assez d’espace et perdu deux places là-bas. Il est difficile de risquer quelque chose quand on sait que le rythme sera ce qu’il sera. »

Williams assure faire des progrès

Pourtant, chez Williams on continue d’être confiant et on assure que la FW42 progresse course après course.

« Nous avons apporté quelques améliorations à la voiture ce week-end et nous avons commencé à réduire l’écart. » assure Dave Robson, ingénieur en chef chez Williams.

« Nous avons également testé de nouveaux composants qui pourraient nous aider à réduire davantage l’écart dans les prochaines courses. »

« La prochaine course dans les rues de Bakou posera de nouveaux défis, mais nous sommes prêts à les relever à mesure que nous continuons d’apprendre à connaître le FW42. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pilotes mercedes bottas hamilton

Valtteri Bottas piégé par une simple ligne blanche au départ de la course à Shanghai

renault grand prix de chine

Renault peut-elle vraiment se contenter d’un tel résultat ?