haas rich energy

Steiner : « J’aimerais vous en dire plus, mais je ne suis pas autorisé à le faire »

Gunther Steiner était l’homme le plus attendu ce jeudi dans le paddock de Silverstone pour s’expliquer sur la situation tendue entre Rich Energy et l’équipe Haas.

Le patron de l’écurie américaine était l’homme le plus attendu par les journalistes ce jeudi à Silverstone, et pourtant, Steiner n’a rien dévoilé de plus que ce que l’on sait déjà.

Petit rappel : Ce mercredi soir, le sponsor principal de l’équipe Haas, Rich Energy, a posté un Tweet affirmant qu’il avait résilié le contrat de sponsoring avec l’écurie Haas pour « mauvaise performance ».

Ce Tweet a eu l’effet d’une bombe, et il aura fallu attendre jusqu’à ce matin pour que l’équipe Haas réagisse publiquement à cette annonce en postant à son tout un court message sur Twitter.

Dans ce message, Gunther Steiner affirme que Haas est toujours sous contrat avec Rich Energy, qui reste jusqu’à preuve du contraire le sponsor principal de l’équipe.

Interrogé ce jeudi après-midi à Silerstone lors de la journée médias, Steiner n’a pas rajouté grand chose de plus.

« Je suis persuadé que vos questions ne porteront pas sur les pneumatiques. » a d’emblée envoyé Gunther Steiner, très attendu par les journalistes ce jeudi à Silverstone.

« J’aimerais vous en dire plus (à propos de l’affaire Rich Energy) mais je ne suis pas autorisé à le faire. J’espère que vous comprendrez, et je ne peux que vous confirmer que nous allons courir ce week-end avec la livrée habituelle. »

« Nous devons régler tout ça dans la quiétude, mais notre accord ne me permet pas de parler de tout ça en public. Je n’ai aucun intérêt à causer plus d’agitation. »

Lorsqu’on lui a demandé si le Tweet posté ce mercredi par Rich Energy l’avait surpris, Steiner a répondu : « Oui, cela est arrivé à l’improviste. »

« Comment ça va se passer maintenant ? Honnêtement, je ne sais pas. Nous voulons passer le week-end de course à Silverstone aussi bien que possible, et ensuite, nous nous occuperons de tout ça. »

« Nous devons faire face à la situation de façon professionnelle. Nous avons une bonne voiture, sinon, nous n’aurions pas signé un cinquième temps en Autriche (en qualifications). Cependant, il est évident que c’est plus difficile pour nous que pour d’autres équipes à garder les pneus dans une bonne fenêtre d’utilisation. »

« Nos adversaires arrivent mieux que nous. Pirelli a confirmé que cette fenêtre serait agrandie en 2020, mais cela ne va pas nous aider pour la saison en cours. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

gp du mexique lewis hamilton

Pirelli dévoile sa sélection pour le Grand Prix du Mexique

lando Norris mclaren

Les trottinettes envahissent les villes, mais aussi le paddock de la Formule 1