sebastian vettel ferrari

Vettel admet que son non respect des consignes n’était pas la meilleure chose à faire à Sotchi

Sebastian Vettel reconnaît que attitude au Grand Prix de Russie n’était pas la meilleure lorsqu’il n’a pas obéi aux consignes de son équipe Ferrari.

Le quadruple champion du monde a bénéficié de l’aspiration de son coéquipier Charles Leclerc au départ du Grand Prix de Russie il y a quinze jours, et l’Allemand en a profité pour prendre la tête de la course.

Furieux, Charles Leclerc a demandé à Ferrari d’ordonner à Vettel de lui rendre sa position, mais le pilote allemand a refusé, ce qui a créé la polémique.

Interrogé ce jeudi à Suzuka, Sebastian Vettel assure que tout va bien au sein de l’équipe et plusieurs discussions ont eu lieu depuis Sotchi entre lui, son coéquipier et Mattia Binotto.

« Bien-sûr, nous avons discuté, mais peut-être différemment de ce que certains pensent. » explique Sebastian Vettel ce jeudi dans le paddock de Suzuka.

« Bien-sûr, j’ai reçu le message radio pour que nous inversions les positions, et je ne l’ai pas fait. Ce n’est certainement pas bien. »

« Mais je pense que la situation est assez claire maintenant, et ça fait déjà deux semaines, donc, nous nous tournons vers l’avenir. Nous n’avons pas eu besoin de graver quoi que ce soit dans le marbre, je ne pense pas que ce soit nécéssaire. »

« Avec du recul, il y a certainement plusieurs choses que nous aurions pu faire mieux, mais au final, nous sommes juste impatients de vivre les prochaines courses, je ne suis pas trop inquiet. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

GP du Japon : A quelle heure sont programmés les EL1 et EL2 ce vendredi ?

mickael schumacher f1

Jean Todt regrette le battage médiatique sur l’état de santé de Michael Schumacher