mattia binotto ferrari

Vettel : « Binotto aide à garder le calme et la cohésion dans l’équipe »

Alors que la Scuderia Ferrari n’a toujours pas décroché sa première victoire de l’année, tous les membres du staff de Maranello restent calmes selon Sebastian Vettel.

Début 2019, Mattia Binotto a succédé à Maurizio Arrivabene à la tête de la gestion sportive de la Scuderia Ferrari, mais jusqu’à présent, l’équipe n’a pas encore réussi à décrocher la moindre victoire en douze courses.

Interrogé pour savoir ce qu’il pensait du management de Mattia Binotto comparé à celui de Maurizio Arrivabene, Sebastian Vettel assure que Binotto fait un excellent travail et le félicite pour son leadership.

« Je ne pense pas qu’il soit juste de les comparer, parce que chaque année et chaque situation est différente. » explique Sebastian Vettel.

« Ce que nous avons réalisé en tant qu’équipe avec Mattia en tant que chef, c’est que nous restons calmes. La situation n’a pas été facile parce que nous n’avons toujours pas gagné et ce n’est pas la situation la plus normale que nous puissions avoir. »

« Nous n’avons pas eu la première partie de saison que nous espérions. Néanmoins, l’objectif est toujours là, et tous les membres de l’équipe restent calmes et déterminés à progresser le plus rapidement possible. »

« Certaines choses ne se produiront pas du jour au lendemain, mais nous savons ce que nous devons faire avec la voiture. J’espère que nous prendrons la bonne direction dans les mois à venir, mais Mattia est très bien, il aide à garder le calme et la cohésion dans l’équipe. »

« En même temps, il nous rappelle où nous devons aller, son rôle est différent de celui qu’il occupait par le passé. Mais l’équipe est autour de lui et l’organisation est très similaire à celle d’il y a douze mois. Je pense qu’il nous dirige de la bonne façon. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

valtteri bottas mercedes

Valtteri Bottas ne se sentait pas « très optimiste » à la fin de la saison 2018

lando norris mclaren

Lando Norris ne s’attendait pas à être aussi en confiance dès sa première saison