Restez connectés

Essais privés

Vettel : « Cela aurait été pire pour Ferrari avec des pneus standards »

Publié

le

© DR

Le pilote Ferrari, Sebastian Vettel, estime que Pirelli a fait le bon choix de se présenter au Grand Prix d’Espagne avec les nouvelles gommes à bande de roulement plus mince.

Le manufacturier unique de la Formule 1 a décidé, en concertation avec les différentes équipes, de proposer un pneumatique offrant une bande de roulement plus mince de 0,4mm pour trois Grands Prix cette année : Le Grand Prix d’Espagne, le GP de France et le GP de Grande-Bretagne.

Pirelli a justifié ce choix en raison du nouvel enrobé présent sur ces trois circuits cette saison, et selon la firme milanaise, le fait d’avoir une bande de roulement plus mince éviterait aux pneus de surchauffer.

Dans ce contexte, et après plusieurs critiques le week-end dernier au Grand Prix d’Espagne, Pirelli a décidé de tester ces nouveaux pneus durant les deux jours de tests à Barcelone cette semaine.

Sebastian Vettel, qui a parcouru 136 tours ce mardi au volant de sa Ferrari avec des pneus standards et avec les nouveaux pneus plus minces, a admis que sans ce changement Ferrari aurait lutté davantage au Grand Prix d’Espagne.

« Je pense que c’est assez simple, normalement vous n’avez l’occasion de revenir sur votre décision, mais je pense que nous l’avons fait aujourd’hui avec la journée que nous avons passé. » déclare Vettel, qui est rentré au stand avec des gommes « standards » passablement abîmées ce mardi lors des tests.

« Je pense que le résultat est que si nous avions eu les pneus normaux dimanche, le résultat aurait été pire pour nous. Donc je pense que Pirelli a fait le bon choix et que c’était de notre faute de ne pas avoir une usure identique aux autres équipes. »

.
Je donne mon avis sur ce sujet

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Essais privés

Trois équipes restent à Silverstone cette semaine pour les tests Pirelli

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Pirelli, le manufacturier unique de la Formule 1,  va continuer son travail de test sur les gommes 2019 cette semaine sur le circuit de Silverstone avec l’aide de deux équipes.

Les équipes Williams, Red Bull et Haas vont apporter leur aide à Pirelli ce mardi et ce mercredi à Silverstone afin de permettre à la firme italienne de développer sa gamme de pneumatiques pour la prochaine saison de F1.

Ces tests sont effectués dans le cadre d’un agenda publié en début de saison par Pirelli et qui comprend pas moins de 19 dates entre le mois d’avril et le mois d’octobre.

Cette semaine, Pirelli va travailler sur les gommes slicks, tandis que le prochain test aura lieu sur le circuit Paul Ricard au mois de septembre prochain avec l’équipe McLaren sur les pneus humides.

C’est l’équipe l’équipe Sauber qui clôturera ce calendrier de tests avec Pirelli le 30 octobre prochain à Mexico avec un travail focalisé sur les pneus slicks.

Lire

Essais privés

Williams confirme ses pilotes pour les essais privés en Hongrie

Publié

le

© Williams

Robert Kubica et Oliver Rowland seront les deux pilotes en charge des essais privés d’intra-saison qui se dérouleront sur le circuit du Hungaroring de Budapest dans la foulée du Grand Prix de Hongrie le mois prochain.

Le pilote de développement de l’écurie britannique, Oliver Rowland, prendra le volant de la FW41 le premier jour des essais le mardi 31 juillet, alors que Robert Kubica prendra le relais le lendemain.

Tout comme à Barcelone le mois dernier, les équipes ont l’obligation d’aligner de jeunes pilotes lors de ces essais privés, cela permet à des débutants de parfaire leur pilotage au volant d’une Formule 1 au cas où l’un d’entre eux serait choisi pour devenir titulaire.

Lors de ces tests privés, les équipes utiliseront une monoplace de la saison en cours, sur laquelle elles pourront utiliser absolument toutes les pièces qu’elles souhaitent tester, les essais privés ne faisant pas partie du championnat du monde de Formule 1.

Mercedes avec des feux LED à Barcelone lors des tests privés

Lors des derniers tests à Barcelone, quelques nouveautés ont été aperçues, notamment des feux LED à l’arrière de la Mercedes, l’équipe championne du monde en titre ayant répondu à une demande de la FIA qui souhaite introduire ces feux dés l’an prochain en catégorie reine du sport automobile pour des raisons de sécurité lorsque la visibilité sera plus faible.

Lire

Automobile

La nouvelle génération de BMW X5 fait sa première apparition

Publié

le

© DR

La quatrième génération de BMW X5 se dévoile peu à peu, alors que le nouveau SUV de la marque allemande devrait être l’une des nouveautés phare de la prochaine édition du mondial de Paris en octobre prochain.

Techniquement, le nouveau BMW X 5 n’a rien à voir avec son prédécesseur, puisque sous la robe tout est nouveau, notamment grâce à la plateforme modulaire CLAR partagée avec tous les modèles propulsion de la marque, dont le nouveau X7 qui fera ses débuts en fin d’année.

Un style X3

D’après les premiers clichés, si la face avant n’a guère évolué avec un style emprunté au X3, les feux arrière quant à eux, marquent un profond changement de style, notamment avec des feux plus fins et plus étirés que sur les anciennes générations de X5.

 

Il a déjà été confirmé que le modèle aurait un pack Offroad afin de rendre ce X5 plus capable sur des terrains abîmés, un peu à la façon d’un Mercedes GLE. Notons qu’une version M sera aussi proposée avec un moteur 4,4 litres V8 qui développera aux alentours des 600 chevaux.

Côté dimensions, ce nouveau X5 est légèrement plus grand que l’ancienne génération avec 36 millimètres de plus en longueur et en largeur, tandis que la hauteur gagne 19 millimètres. L’empattement a également été rallongé de 42 millimètres,

Un intérieur inédit

A l’intérieur, le nouveau X5 surprend avec deux écrans de 12, 3 pouces, un sur le tableau de bord et l’autre pour l’info-divertissement. La console centrale a été simplifiée au maximum avec la suppression de bon nombre de boutons, et vous pourrez en plus choisir en option un contrôle gestuel et vocal pour gérer les différents systèmes de la voiture.

Une motorisation hybride

Le nouveau X5 devrait afficher une nette réduction de son poids sur la balance, ce qui pourrait se traduire par des consommations réduites, d’autant que couplé à une motorisation hybride rechargeable que proposera BMW, ce X5 aura un appétit de moineau.

Contrairement à Porsche et son Cayenne, BMW continuera de proposer à ses clients des X5 diesel, tous les modèles seront pourvus de filtre et homologués avec les données WLTP.

Lire

Essais privés

Le champion MotoGP Marc Marquez va tester une Formule 1 le mois prochain

Publié

le

marc(marquez-motogp-f1
© DR

Le champion MotoGP, Marc Marquez, va pouvoir comprendre ce que ressent un pilote de Formule 1 lorsqu’il effectuera à son tour un essai au volant d’une Red Bull le mois prochain en Autriche.

Le pilote MotoGP prendra les commandes d’une Formule 1 au mois de juin dans le cadre d’essais privés organisés par Red Bull sur son circuit du Red Bull Ring à Spielberg.

Le coéquipier de Marc Marquez, Dani Pedrosa, et le nonuple champion du monde de motocross, Tony Cairoli, participeront également à ce test privé.

La monoplace pilotée par les trois protagonistes n’est pas encore connue, mais il devrait s’agir d’une F1 de démonstration équipée d’un moteur V8 [avant 2014].

Marquez, Pedrosa et Cairoli se rendront à l’usine de Red Bull à Milton Keynes dans les prochains jours pour effectuer des tests dans le simulateur de l’équipe.

Cette initiative ressemble à celle organisée il y a deux ans par Monster, le sponsor de l’équipe Mercedes, qui avait permis à Jorge Lorenzo de rouler à bord de la Mercedes de 2014 pilotée par Lewis Hamilton en championnat.

Autre motard à avoir pris le volant d’une F1, Valentino Rossi, qui a pris les commandes d’une Ferrari à plusieurs reprises alors qu’il s’interrogeait sur un changement de discipline en 2006, avant de finalement décider de continuer en MotoGP.

Lire

Essais privés

Lando Norris a constaté une nette amélioration de la MCL33

Publié

le

© McLaren

Le pilote de réserve de l’équipe McLaren, Lando Norris, a pu constater un grand pas en avant avec la MCL33 cette semaine lors des essais privés qui se sont tenus à Barcelone dans la foulée du Grand Prix d’Espagne.

Le jeune britannique a roulé pour le compte de Pirelli le premier jour des tests au volant de la McLaren MCL33 spécialement mise à disposition pour le manufacturier italien.

Mais lors de la seconde journée, Norris a pris le volant de la McLaren équipée de pneus standards et a pu constater l’évolution en termes de compétitivité par rapport à la MCL32 de l’an dernier.

Troisième de la séance avec les pneus Tendres montés sur sa monoplace, le Britannique a signé un chrono plus rapide que le pilote titulaire, Stoffel Vandoorne, le jour précédent, bien que la performance du jeune pilote ait pu être aidée par l’emport d’une charge de carburant moindre que celle de son collègue

L’actuel leader du championnat de Formule 2, âgé de 18 ans, se dit ravi de ses deux journées de travail sur le circuit de Catalunya.

« Arriver d’une F2 est une étape assez importante, et il faut un peu de temps pour s’y habituer. » déclare Norris. « Il y a certainement des choses que nous devons améliorer et travailler, mais la voiture est toujours très bonne à piloter. »

« Elle me donne beaucoup de confiance pour appuyer sur la manette des gaz et je ne pense pas être encore à la limite. Ce test a été une très bonne opportunité pour moi de me mettre à jour de cette voiture et du nouveau groupe propulseur. »

« C’est bien que je puisse montrer à l’équipe ce que je peux faire, et je vois plutôt cela pour moi comme une opportunité d’apprendre et de me perfectionner et d’apprendre de Stoffel et de Fernando, plutôt que de prouver que je suis capable de signer un temps. »

« Il y a certainement des différences dans les deux spécifications, positives à bien des égards, mais il y a encore des choses positives avec l’ancien [package] aussi, donc, il s’agit de combiner les deux, ce qui rendra la voiture encore plus rapide. »

Lando Norris devrait être un sérieux concurrent pour Stoffel Vandoorne l’an prochain dans la course au baquet chez McLaren, le pilote belge n’ayant pas encore signé de contrat avec l’équipe de Woking pour 2019.

Lire

Essais privés

Une première au volant de la RS18 réussie pour Jack Aitken

Publié

le

renault-aitken-tests-barcelone
© Renault

Renault a conclu les deux journées d’essais d’intrasaison de Barcelone avec Jack Aitken. Le troisième pilote et pilote de réserve de l’équipe s’est installé pour la première fois au volant de la R.S.18 sur le Circuit de Barcelona-Catalunya ce mercredi.

Sur le tracé de 4,7 km, Jack Aitken a bouclé le plus rapide de ses 128 tours en 1’18’’942. Le programme visait à lui permettre de prendre ses marques avant d’enchaîner des relais de longueurs variées tout en effectuant des évaluations aérodynamiques et mécaniques.

« Aujourd’hui [mercredi] j’ai vécu une expérience incroyable en pilotant pour la première fois une F1 contemporaine. J’ai appris plus vite que prévu et je suis rentré assez facilement dans le rythme ce matin. » explique Aitken.

« C’était une journée chargée avec un programme bien rempli, axé sur des relais de longueurs diverses et différentes évaluations. Nous l’avons accompli, ce qui a permis à l’équipe et à moi-même d’en apprendre beaucoup tout au long de la journée. »

« Dans l’ensemble, c’était une journée fantastique avec de nombreux tours au compteur et beaucoup de données à analyser. »

Alan Permane, directeur sportif :

 » Notre programme était semblable à celui d’hier, la seule différence étant que Jack devait découvrir la voiture. Ce matin, il s’est rapidement mis dans le bain avec des temps réguliers et d’excellents retours. » déclare Permane.

« Au fil de la journée, nous avons commencé plusieurs relais sur divers types de gommes afin de voir leurs longévités, sans oublier les évaluations classiques des items aérodynamiques et mécaniques. Une nouvelle journée productive en somme ! »

Lire

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

47Shares