F1 - Vettel persuadé que Ferrari reviendra au sommet en F1
Sebastian Vettel, Aston Martin
in

Vettel persuadé que Ferrari reviendra au sommet en F1

Sebastian Vettel reste persuadé que son ancienne équipe, Ferrari, reviendra au sommet du sport dans un futur plus ou moins proche et se battra de nouveau pour le championnat du monde en Formule 1.

Vettel – qui a quitté Ferrari fin 2020 pour rejoindre Aston Martin après un mandat de six années à Maranello – n’aura jamais réussi à décrocher le titre mondial avec l’équipe italienne et aura connu une fin de collaboration assez brutale avec les remerciements de l’équipe en 2020 pour le remplacer par l’Espagnol Carlos Sainz la saison d’après. Cette année, le pilote âgé désormais de 34 ans, s’est lancé un nouveau défi avec Aston Martin et malgré une première campagne discrète avec l’équipe basée à Silverstone, Vettel insiste sur le fait qu’il est plus heureux maintenant qu’il ne l’était auparavant.

« Et bien, mon départ de chez Ferrari était un peu étrange. A cet égard, je suis plus heureux maintenant qu’avant. Mais je ne veux pas oublier tout le temps passé chez Ferrari, même si le succès n’a jamais été au rendez-vous là-bas. Nous voulions devenir champions du monde. » a déclaré le quadruple champion du monde au Blick.

Après une campagne 2020 désastreuse pour Ferrari (sixième au championnat) – dont Sebastian Vettel a tristement été témoin de l’intérieur – l’équipe italienne a connu une meilleure saison 2021 avec une troisième place au championnat du monde des constructeurs. Bien que la Scuderia a encore beaucoup de travail avant de revenir au sommet, Vettel estime que son ancienne équipe rattrapera les leaders Mercedes et Red Bull.

« Malheureusement, ils [Mercedes et Red Bull, ndlr] continuent d’être supérieurs manifestement, mais à un moment donné, Ferrari gagnera de nouveau et deviendra champion du monde. » insiste l’Allemand.

Concernant ses performances avec Aston Martin cette saison, Sebastian Vettel a admis qu’il ne s’agissait pas du meilleur des départs, mais le quadruple champion du monde s’attend à ce que les performances soient au rendez-vous à partir de la saison prochaine, notamment grâce à la nouvelle règlementation technique qui entrera en vigueur en Formule 1.

« Nous avons eu une année difficile avec les nouvelles règlementations et le fond plat modifiè, voire coupé. Nous n’avions pas un angle d’attaque aussi prononcé à l’arrière [Rake, ndlr] que Red Bull, par exemple. Mercedes a également souffert avec le fond plat, parce que en 2020, ils avaient encore 1,5 seconde d’avance. Notre voiture n’était pas très efficace, c’était un point faible, et malheureusement, nous souffrions fréquemment d’une trainée excessive. »

« Comme je l’ai déjà dit, un ensemble de nouvelle règlementation donne de l’espoir à tout le monde. Nous devons maintenant attendre et voir si tout cela évolue positivement. En bref : voir si tout le monde se rapprochera vraiment et s’il y aura plus de dépassements. »

« Bien sûr, vous ne pouvez pas encore donner de chiffres ou de prévisions [concernant 2022]. Je ne peux pas dire maintenant que nous voulons être l’équipe la plus rapide et devenir champions du monde. Mais quand vous parlez à toutes les équipes, la plupart d’entre elles espèrent et croient qu’elles seront aux avant-postes. Cela ne fonctionne pas. Nous devons nous aussi garder les pieds sur terre et rester réalistes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Budapest et le Qatar étaient les meilleurs moments de l'année pour Alonso

Budapest et le Qatar étaient les meilleurs moments de l’année pour Alonso

F1 - La F1 demande à Horner et Wolff de revoir leur relation avant 2022

La F1 demande à Horner et Wolff de revoir leur relation avant 2022