in

Williams et McLaren se situent dans une zone grise par rapport aux autres équipes

L’ancien pilote de Formule 1, Martin Brundle, estime que Williams et McLaren se retrouvent désormais dans une zone grise en Formule 1, ni équipe d’usine, ni équipe B d’un constructeur.

Pour Brundle, ce schéma est dangereux pour ces deux équipes, qui doivent malgré tout se battre contre de véritables équipes B comme Haas et Toro Rosso, qui contrairement à Williams et McLaren, bénéficient d’un soutien important de la part d’un constructeur ou d’une équipe mère.

Et même si Brundle n’évoque pas le cas de l’équipe Racing Point, la formation basée à Silverstone est dans le même cas que Williams et McLaren, puisqu’elle utilise le moteur de Mercedes.

« Le problème avec Williams et dans une certaine mesure, McLaren, c’est qu’ils sont en dehors de là où il faut être aujourd’hui en Formule 1. » explique Brundle.

« Vous devez être soit une équipe d’usine, soit une équipe B, style Haas ou Toro Rosso avec les mains libres. »

« Cela laisse un vide au milieu ou Williams et McLaren se retrouvent car ce ne sont pas des équipes d’usine, et ce ne sont certainement pas des équipes B. »

« Mais c’est difficile pour eux quand ils se battent contre des équipes comme Haas, qui a un modèle d’entreprise complétement différent, où ils reçoivent beaucoup de choses de la part de Ferrari et de Dallara. »

Rappelons tout de même que McLaren est un vrai constructeur automobile, mais la particularité de l’équipe britannique est qu’elle ne fabrique pas son propre moteur, McLaren utilisant l’unité de puissance Renault.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Officiel : Pierre Gasly représentera la France à la ROC aux côtés de Loic Duval

Malgré les accusations, Steiner insiste : « Haas n’a rien à craindre »