la mercedes de lewis hamilton

Chaleur, altitude et double abandon en 2018 : Spielberg inquiète Mercedes

Après un double abandon en 2018 au Grand Prix d’Autriche, l’équipe Mercedes arrive à Spielberg pour la neuvième manche de la saison 2019 avec quelques inquiétudes.

Le Grand Prix d’Autriche 2018 a été un véritable fiasco pour Mercedes l’an dernier avec un double abandon sur problème mécanique, ce qui n’est pas pour rassurer Toto Wolff, le directeur de l’équipe, qui rappelle que Mercedes a déjà connu quelques soucis cette saison.

Au Canada, les mécaniciens de l’équipe Mercedes ont dû effectuer une opération « à cœur ouvert » sur la monoplace de Lewis Hamilton seulement quelques heures avant la course, après avoir détecté une fuite sur la voiture du Britannique.

La monoplace de Valtteri Bottas a elle aussi été touchée par quelques petits soucis au Canada, alors que l’écurie cliente de Mercedes, Racing Point, a dû carrément revenir à l’ancienne spécification du moteur Mercedes après un gros problème en essais libres à Montréal.

La semaine dernière en France, à quelques minutes de la séance de qualifications, une alerte a de nouveau été détectée sur la monoplace de Lewis Hamilton, obligeant une nouvelle fois  les mécaniciens à s’agiter autour de la voiture du quintuple champion du monde juste avant une séance importante.

Finalement, cela n’aura pas empêché Hamilton de signer la pole position et de décrocher la victoire le lendemain au Castellet, offrant à Mercedes la huitième victoire depuis le début de la saison 2019.

Pour le Grand Prix d’Autriche, Toto Wolff se veut tout de même très prudent, d’autant que les températures devraient allègrement dépasser les 30 degrés à certains moments du week-end, alors que l’altitude du tracé de Spielberg offrira également des contraintes supplémentaires aux moteurs.

« Notre résultat au Grand Prix d’Autriche de l’année dernière a été le point le plus bas de la saison 2018. » explique Toto Wolff.

« Un double abandon après une première ligne verrouillée [en qualifications] signifie que nous avons laissé beaucoup de points sur la table. »

« La course a été un rappel cruel de la rapidité avec laquelle les choses peuvent mal tourner dans notre sport et du fait que fiabilité et performance vont de pair en Formule 1. »

« Cette année, notre bilan de fin de course a été bon, mais il serait complaisant d’ignorer le fait que pendant deux week-ends consécutifs, nos mécaniciens devaient effectuer l’équivalent d’une » opération à cœur ouvert « sur nos voitures. »

« Nous avons été confrontés à un certain nombre de problèmes liés à différents composants. Chacun de ces problèmes aurait facilement pu nous amener à abandonner. Nous devons donc relever ces défis le plus rapidement possible. »

« Les prévisions pour l’Autriche prévoient des températures de 30 degrés Celsius et plus, combinées à une densité de l’air réduite en raison de l’emplacement de la piste en altitude, ce qui signifie que le refroidissement pourrait devenir un véritable défi à Spielberg. »

« Ajoutez à cela le court tour et les lacunes sur ce circuit et notre direction est claire: nous devons continuer à travailler avec diligence, rester humbles et tout donner pour faire un meilleur travail que celui que nous avions réussi il y a 12 mois. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pierre gasly autriche

Pierre Gasly s’envoie en l’air à Spielberg et regrette d’avoir déjeuné juste avant

jean pierre jabouille renault f1

Nico Hulkenberg : « Les pilotes étaient extrêmement courageux à l’époque »