F1 - La FIA a débuté son enquête concernant la controverse d'Abou Dhabi
ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES - DECEMBER 12: Lewis Hamilton of Great Britain driving the (44) Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes W12 leads Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda and the rest of the field at the start during the F1 Grand Prix of Abu Dhabi at Yas Marina Circuit on December 12, 2021 in Abu Dhabi, United Arab Emirates. (Photo by Peter Fox/Getty Images) // Getty Images /
in

La FIA a débuté son enquête concernant la controverse d’Abou Dhabi

L’enquête lancée par la FIA, et visant à faire toute la lumière sur la controverse du Grand Prix d’Abou Dhabi 2021, a débuté cette semaine et devrait se terminer avant le 3 février au plus tard.

Selon une information de Sky Sports, l’enquête a commencé ce lundi [10 janvier] et l’équipe d’enquête visera à interroger toutes les personnes impliquées dans la controverse [lire ici pour mieux comprendre], y compris le directeur de course Michael Masi, les stewards, les pilotes et les représentants des différentes équipes.

Peter Bayer, le secrétaire général motorsport de la FIA, dirigera le processus. tandis que Mohammed Ben Sulayem, qui a été élu président de la FIA le 17 décembre dernier, s’impliquera personnellement dans l’enquête et s’en occupera d’urgence depuis le siège de l’instance dirigeante à Genève.

Un porte-parole de la FIA a déclaré que l’enquête sera « approfondie, objective et transparente ». L’instance dirigeante espère terminer le processus à temps pour la prochaine réunion du Conseil Mondial du sport automobile le 3 février au plus tard [mise à jour : la FIA a indiqué que les décisions finales seront connues le 18 mars, à lire ici]

Au terme de cette enquête, plusieurs décisions importantes seront prises par la FIA, alors que la position de Michael Masi en tant que directeur de course de la FIA reste soumise à un examen minutieux. En effet, un certain nombre de hauts responsables en Formule 1 considèrent désormais la position de Masi intenable, alors que plusieurs équipes ont exprimé un manque de confiance dans ses performances en tant que directeur de course en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6 commentaires

  1. Masi doit dégager rapidement et le champions du monde n’est le Max loin sans faux , mais Lewis .C’est cela revenir sur une faute pareille redorere le blason de la F1 , qui en as bien besoin ces temps ci . si non on diras Salut Salut a la F1 Cogiter là dessus et comprenaient la triche … !!!!!!!!!!!!!!

  2. Une bonne reprise de travail après les fêtes, avec une conclusion aux alentours de début février…
    On regardera les tendances des télés pour rempiler sur 2022;
    On regardera les tendances des fans sur les réseaux;
    On fera attention aux sponsors et leurs sentiments;
    On produira une synthèse qui tentera de satisfaire le max, mais surtout en mystifiant les fans !! (vous savez, ceux qui payent les réunions/restaurants de travail).
    Bref : ne bougez pas pendant la pub, on vous prépare une saison 2022 incroyable !
    Bref : pendant la pub, on va faire un teaser du off avec Netflix !

    Et la course dans tout ça ?
    ET LA COURSE DANS TOUT CA ?

    La compromission de la FIA face à Libety Média est une honte, eu égard à l’engouement pour le sport mécanique que constitue la F1, la monoplace en général (qui n’a pas été le meilleur de ses potes en kart, une fois ?).
    Ils sont en train de transformer l’essence du sport mécanique en un jeu de gladiateurs, c’est pitoyable pour l’ensemble de ce sport, quel message !
    Pour tous les gars et filles qui ont dépensés leurs argents pour courir, pour se battre, pour gagner, et regarder les champions se faire manipuler, voire arranger leurs titres pour du business ?!?

    Nous sommes en train de tout gâcher pour des types qui s’en foutent, pourvu que ça saigne et que ça fasse vendre.
    Nous sommes très loin de l’esprit d’origine, nous sommes trop près du fric.
    Philippe

  3. Les premiers à blâmer ne seraient ils pas les directeurs d’écuries et de leurs tentatives d’ingérence tout au long de la saison? Le seul reproche que je ferais à M. Masi c’est peut-être d’avoir été justement trop souple, voir même trop à l’écoute des ces directeurs d’équipe… De la en résulte certainement ses prises de positions hératiques et inégales d’en GP à l’autre, alors qu’il aurait dû être ferme et inflexible par moment. Comme le dit BartMcfly, il a remplacé Charlie au pied levé et manque d’expérience. Je ne suis pas certain qu’il se laissera faire aussi facilement sur une 2ème saison vu la shitstorm qu’il essuie depuis décembre.

  4. Le problème c’est qu’à l’heure actuelle, ils n’ont pas de remplaçants pour Masi. N’oublions pas que Charlie Whiting avait 31 ans d’expérience à la FIA, dont 22 ans à la direction de course. Sacré pedigree!
    Dur de retrouver une telle compétence.

  5. Masi a du remplacer Charlie Whiting de urgence. Malheureusement il manque de experience et connaissance du F1. Il devrait être remplacé par une personne avec haute connaissance du réglement F1 et un leader strict.

F1 - Crashs tests réussis pour AlphaTauri sur sa F1 2022

Crashs tests réussis pour AlphaTauri sur sa F1 2022

F1 - McLaren s'attend à beaucoup plus de la part de Ricciardo en 2022

McLaren s’attend à beaucoup plus de la part de Ricciardo en 2022