giovinazzi-alfa-romeo-2021-f1
in

Giovinazzi dénonce une F1 « impitoyable » où l’argent dicte les règles

L’Italien Antonio Giovinazzi – qui quittera l’équipe Alfa Romeo à la fin de cette saison pour être remplacé par le Chinois Guanyu Zhou – a rapidement réagi à son éviction de l’équipe suisse.

Giovinazzi est devenu le premier pilote Italien à disputer une saison complète de F1 depuis 2011, date à laquelle il s’est aligné pour l’équipe Alfa Romeo sur la grille de Melbourne en 2019, a déjà participé à 59 courses avec l’équipe suisse, dont deux pour Sauber en 2017, lorsqu’il a fait ses débuts à la place de Pascal Wehrlein blessé.

S’exprimant sur ses réseaux sociaux immédiatement après l’annonce de son départ à la fin de cette saison, le pilote Alfa Romeo a poussé un coup de gueule en dénonçant l’univers « impitoyable » que peut être la catégorie reine du sport automobile.

« La Formule 1 c’est le talent, la voiture, le risque, la vitesse. Mais elle sait aussi être impitoyable quand l’argent dicte les règles. » a écrit Giovinazzi sur son compte Twitter accompagné d’une photo de lui tout petit.

« Je crois aux petites et grandes victoires obtenues grâce à ses propres moyens. Il s’agit de ma première photo sur une F1, la dernière n’a pas encore été prise. »

L’an prochain, Antonio Giovinazzi participera au championnat de Formule E avec l’équipe Dragon Penske Autosport (à lire ici).

La grille de la saison 2022

PiloteÉquipe
Max VerstappenRed Bull
Sergio Perez Red Bull
Carlos Sainz Ferrari
Charles Leclerc Ferrari
Sebastian Vettel Aston Martin
Lance StrollAston Martin
Daniel Ricciardo McLaren
Lando Norris McLaren
Lewis Hamilton Mercedes
George Russell Mercedes
Nikita Mazepin Haas
Mick Schumacher Haas
Esteban Ocon Alpine
Fernando Alonso Alpine
Pierre Gasly AlphaTauri
Yuki Tsunoda AlphaTauri
Nicholas Latifi Williams
Alex AlbonWilliams
Valtteri Bottas Alfa Romeo
Guanyu ZhouAlfa Romeo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires

  1. Oui en effet, et superbe photo avec la Ferrari Antonio, mais bon seul les Bisounours n’étaient pas encore au courant que l’argent en F1 ou ailleurs dicte ses règles. Et on peut le dire les chinois sont blindés de chez blindé.

F1 - Transferts en F1 : qui pilote où en 2022 ?

Transferts en F1 : qui pilote où en 2022 ?

F1 - Premier pilote chinois en F1, le rêve est "devenu réalité" pour Zhou

Premier pilote chinois en F1, le rêve est « devenu réalité » pour Zhou