Red Bull s’attend déjà à utiliser au moins cinq moteurs en 2019

Chez Red Bull Racing, tout le monde semble déjà préparé à devoir écoper de pénalités durant la saison 2019, alors que l’équipe basée à Milton Keynes débutera cette saison sa collaboration avec le motoriste Honda.

Helmut Marko, le consultant motorsport pour Red Bull, reconnaît désormais que les pénalités infligées aux pilotes pour des changements de moteur en dehors du quota ne pourront pas être évitées, comme si l’Autrichien savait déjà que le moteur Honda n’a peut-être pas tant évolué que ça au cours de l’hiver.

« Nous sommes conscients que cela sera probablement limite avec la fiabilité. » reconnaît Helmut Marko dans un entretien accordé à AMUS.

A lire aussi : 

« Il est très probable que nous ne pourrons pas faire toute la saison avec trois moteurs [comme le stipule la réglementation]. »

« Nous nous attendons à devoir en utiliser cinq pour disputer l’ensemble des courses inscrites au championnat. Mais si nous choisissons les bons circuits pour prendre les pénalités, nous pourrons limiter les dégâts. C’est la performance qui primera. »

Honda motorisera Red Bull Racing et Toro Rosso cette année, la petite équipe de Faenza ayant déjà servi de laboratoire à Red Bull l’an dernier durant la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Une nouvelle année et un nouveau look pour Bottas

Les jantes « Mercedes » devraient être utilisées par beaucoup d’équipes en 2019