Voici tous les changements importants en F1 en 2019 !

22 janvier 2019

Clairement, le mot d’ordre des dirigeants de la F1 pour cette nouvelle saison de Formule 1 a été « place au spectacle ».

Afin d’augmenter le spectacle, les officiels de la FIA ont pris une série de mesures visant à augmenter le nombre de dépassements en course, mais comme vous allez le voir, ils ont aussi mis en place quelques petits changements visant à améliorer le spectacle pour les fans.

Voici en résumé et dans les grandes lignes les changements apportés pour cette nouvelle saison de Formule 1, en sachant que cette liste n’est pas exhaustive et sera très certainement complétée en cours d’année lorsque d’autres changements seront nécessaires.

L’aileron avant

Le changement le plus notable pour 2019 sera l’apparition d’un nouvel aileron avant plus large et contenant moins d’éléments, alors qu’au cours des années précédentes, les ailerons avant étaient devenus très complexes avec l’apparition de multitudes d’ailettes.

Ces ailerons agissaient jusqu’à présent comme des générateurs de vortex, expulsant l’air « sale » sur les côtés de la monoplace. Pour tenter de limiter cela, en 2019, les ailerons avant  sont limités à cinq éléments de chaque côté; ils comporteront également des plaques d’extrémité plus simplifiées et seront limités à seulement deux ailettes sous la voiture.

L’aileron avant a été avancé de 25 mm sur l’avant, sa hauteur augmente de 20 mm, tandis que sa largeur atteindra cette année 2 mètres.

Les écopes de freins

Les écopes de freins avaient à l’origine pour but d’introduire de l’air frais dans le système de freinage afin d’empêcher les freins de surchauffer. Cependant, dans la pratique, les conduits de freins sont devenus plus complexes car les équipes cherchent à les utiliser pour canaliser l’air là où il est le plus efficace.

Le fait de placer des obturateurs et des déflecteurs dans les conduits de freins permettait de rediriger l’air non nécessaire au refroidissement, ce qui permettait de générer un gain aérodynamique. Désormais, la conception des conduits sera plus simple en 2019, toujours dans le but de contrôler le flux d’air dans le sillage.

Barge Boards

Derrière ce nom barbare se cache en réalité une multitude de petits appendices aérodynamiques qui ont fleuri ces dernières années sur les côtés des monoplaces (devant les pontons).

En 2019, les Barge Boards seront déplacés et rétrécis dans le but de les rendre moins efficaces et donc moins gênants pour la voiture qui suit. Les nouvelles règles les rendent 150 mm plus petits, et les font avancer de 100 mm.

Aileron arrière

Toutes les modifications apportées à l’aileron avant, aux écopes de freins ou encore aux barge Boards réduiront considérablement l’effet d’air sale dans le sillage des monoplaces mais ne devraient pas l’éradiquer pour autant.

L’aileron arrière jouera alors un rôle essentiel pour aider les équipes à réduire cet air turbulent à l’arrière des monoplaces. Pour cela, l’aileron arrière sera plus haut de 20 mm et 100 mm plus large que celui utilisé en 2018.

Le nombre d’encoches sur les plaques d’extrémité de l’aileron arrière sera étroitement surveillé cette année et le système de réduction de la traînée [DRS] est rendu plus puissant, l’ouverture entre le volet et le plan principal étant augmenté de 20 mm, ce qui devrait rendre le DRS 25% plus efficace.

Feux arrière

Apparus pour la première fois lors d’essais privés à Barcelone l’an dernier, les feux LED montés sur les extrémités de l’aileron arrière feront leur apparition officielle cette année en Formule 1.

Ces deux feux supplémentaires [en plus du feu déjà présent au bout de la boîte de vitesse] sont destinés à augmenter la visibilité par mauvais temps. Ces feux devront être utilisés à chaque fois qu’un pilote utilise des pneus Intermédiaires ou Full Wet.

Le poids

Le poids sec de la voiture augmente de nouveau en 2019 pour atteindre les 743 kg. Un poids minimum de 80 kilos a été fixé pour le pilote et son baquet. Les pilotes ne pesant pas 80 kilos avec leur baquet recevront du lest de baquet pour atteindre cette limite obligatoire.

Utilisation du carburant

Il n’y aura pas de changement dans les règlements techniques, mais un changement dans les règlements sportifs pouvant avoir des répercussions sur la configuration technique de la voiture.

La limite maximale de carburant pour la course est passée de 105 à 110 kg en 2019, ce qui entraînera un réservoir de carburant légèrement plus grand, ou pas, puisque les équipes n’ont aucune obligation de consommer plus de carburant, ni donc de concevoir une voiture avec un plus grand réservoir, ce qui pourrait nous offrir quelques surprises en course cette année avec des monoplaces utilisant des moteurs moins gourmands.

Gants biométriques obligatoires

A partir de 2019, les gants biométriques deviennent obligatoires en Formule 1. Ces gants connectés permettent de transmettre en temps réel des signaux vitaux aux médecins de la FIA et pourraient être utilisés pour diffuser des données de chaque pilote à la TV.

Pénalités de grille

L’an dernier, les pénalités de grille étaient très complexes à comprendre pour le commun des mortels, ce qui a obligé la FIA à réagir pour adapter cette procédure en 2019.

Les pilotes écopant d’une pénalité de grille pour un changement de moteur hors quota seront désormais placés sur la grille en fonction de leur temps signé en qualifications. Cela obligera les pilotes sanctionnés à prendre part aux qualifications, alors que ce n’était pas le cas l’an dernier, certains pilotes pénalisés ne sortaient pas du garage après la Q1.

Plus de drapeau à damier

Afin d’éviter toute erreur, le traditionnel drapeau à damier ne sera plus considéré comme officiel cette année et les pilotes devront se fier uniquement à un panneau lumineux matérialisant un drapeau à damier (il n’est cependant pas exclu que le drapeau à damier soit toujours présent en parallèle du signal lumineux pour garder un côté authentique).

Des monoplaces prêtes à courir

Dans ce qui semble être une économie de temps et de travail, la FIA demande désormais aux équipes de procéder à un examen approfondi de leur monoplace (le fameux contrôle technique).

Chaque équipe devra désormais soumettre une déclaration de conformité aux commissaires de course 18 heures avant le début de la première séance d’essais libres.

Sauf dérogation accordée par les commissaires sportifs, les concurrents ne respectant pas ces délais ne seront pas autorisés à prendre part au week-end de Grand Prix. Au cas où une équipe aurait besoin de changer une cellule de survie après l’initiale, elle devra remplir un nouveau formulaire.

Dépassement sur la ligne d’arrivée

Désormais, après la relance de la course suite à une Safety Car, aucun pilote ne sera autorisé à effectuer un dépassement tant que la ligne de départ/arrivée n’aura pas été franchie, au lieu de la traditionnelle ligne de voiture de sécurité, comme ce fut le cas auparavant.

0 Comments

  1. Les F1 risquent de redevenir aussi moche qu’elles l’étaient en 2009 après les gros changement sur la règlementation aero. :-/ et ça n’avais rien changer pour les dépassements, seulement a assuré la victoire du championnat à Button grâce au très controverser double diffuseur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.